La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
CULTURE
News
Tamazight
Littérature
Poésie

SALAH AIT-GHERBI : "l'exil me donne une nouvelle source d'inspiration"

Salah Ait-Gherbi est un artiste très aimé en Kabylie. Il a toujours chanté, depuis les années d'université. Ses tubes les plus connus sont : "Sughegh" (j'ai hurlé) et "Fihal m atekan el henni" (ce n'est guère la peine qu'elle se mette du henné).
Il nous livre ici quelques réponses à nos questions et nous apprend beaucoup sur ses chansons.

KC : Azul a Salah, peux-tu te présenter aux netters ?
Salah Ait-Gherbi : Azul,
Je viens d'un village de Kabylie : Fréha. J'étais longtemps enseignant à l'Université de Tizi-Ouzou (Oued-Aïssi) et en parallèle j'avais et je l'ai toujours, un "violon d'Ingres" pour la chanson.

KC : Quand es-tu venu vers la chanson ?
Salah Ait-Gherbi : J'ai commencé à chanter en tant qu'étudiant à l'Université d'Alger. C'est là que j'ai fait mes premiers enregistrements pour la chaîne 2 en 1981.

KC : Peux-tu nous parler de ton répertoire ?
Salah Ait-Gherbi : J'ai 30 chansons à la chaîne 2, un clip à Brtv et j'ai une quarantaine de chansons non encore enregistrées dont une dizaine en français.

KC : Les chansons "Sughegh" et "Fihel m ateqan el henni" ont fait ton succès, comment les ressens-tu ?

SALAH AIT-GHERBI

Salah Ait-Gherbi : Tout artiste fait en sorte que ses créations soient appréciées du public, ceci l'encourage à aller de l'avant. Le succès de ces chansons m'a vraiment réconforté dans mon travail.

KC : Comment arrive-tu à composer une chanson ?
Salah Ait-Gherbi : Il y a d'abord le thème qui vient en premier, ensuite ses compositions poétique et musicale.

KC : Peux-t-on connaître le thème de ta dernière création ?
Salah Ait-Gherbi : J'ai quitté le pays et l'exil me donne une nouvelle source d'inspiration : La nostalgie. C'est de cette manière que j'ai composé : "An ruhad" et "Ma Kabylie d'Algérie".

KC : Peux-tu nous donner quelques extraits de ces 2 nouvelles chansons ?
Salah Ait-Gherbi : Extrait d'An ruhad (on est venu)
An ruhad arruah u zerzur
I qad maghid ughamac
Nufad mid neguer lebhur
Agris adfal yess tawhac

KC : Depuis que tu es à Montréal, as-tu participé aux manifestations culturelles ?
Salah Ait-Gherbi : J'ai déjà participé à au moins 6 galas. Je réponds présent à toute invitation qu'elle vienne des structures québécoises où de celles de la communauté. Il est entendu que je n'ai pas encore mes propres musiciens, malgré cela, je fais de mon mieux pour satisfaire notre merveilleux public.

KC : Depuis que tu es à Montréal, comment vis-tu l'exil ?
Salah Ait-Gherbi : Certes, la Kabylie me manque énormément. Je ressens le déracinement mais d'un autre côté, le Canada est un pays où il fait bon de vivre.
Le civisme, le respect, l'humanité des gens me vont droit au coeur.

KC : Je reviens à la chanson "Sughegh" (je crie), c'est une oeuvre que je trouve superbe, je voudrais comprendre les raisons qui t'ont poussé à l'écrire ?
Salah Ait-Gherbi : D'abord merci pour le compliment (tu me fais rougir). En effet, c'est une chanson ou je criais, hurlais le désespoir, le mal de vie dans tous les domaines dans mon pays. J'ai hurlé l'amour, la liberté qui nous échappaient et les misères qui nous foudroyaient.
Voici un extrait de Sughegh.
Sughegh eddunith
Slayas ist mestatan
Nudagh talwith
Azgan ifaddan akkawen
Dima d'lemhane attimlilith
Sughegh rebbi id ixalqan.

J'ai hurlé la vie
d'un espoir agonisant
J'ai cherché une issue
avec une âme découragée
je ne rencontre que misère
J'ai hurlé mon Créateur *

KC : Je vais revenir à tes projets, que prépares-tu ?
Salah Ait-Gherbi : D'abord, constituer mon groupe de musiciens, qui d'une part, me permettra d'être à l'aise lors de mes spectacles et d'autre part, faire l'enregistrement de 2 albums (1 en kabyle et 1 en français).

KC : Salah Ait-Gherbi, un mot pour les netters de KC ?
Salah Ait-Gherbi : Je remercie le public qui m'a toujours encouragé à persévérer et à aller de l'avant. Je ferai de mon mieux pour le satisfaire avec mes albums à venir. Je remercie aussi Kabyle.com pour m'avoir donné l'opportunité de parler à mon public de Kabylie et d'ici. Je voudrais saisir cette occasion pour saluer tous les étudiants de l'Université de Tizi-ouzou ainsi que mes ex-collègues (enseignants et travailleurs).

KC : Tanemirt à Salah.

Interview réalisée par T.Ould-Hamouda

CHANSON "Je m'en vais"

Je m'en vais
changer de milieu
les larmes aux yeux
Je m'en vais
hurlant adieu
sous tous les cieux
Je m'en vais
cherchant où me retrouver
Espérant y arriver.

Partir est la seule issue
Je suis très las, de rester la
J'ai tout donné et rien reçu
Si ce n'est vos hameçons sans appât

Pourquoi j'ai pris le départ
C'est parce que je n'en pouvais plus
J'en ai ras-le-bol , j'en ai marre
J'en ai trop vu, j'en ai trop su

Adieu donneurs de leçons
Vous avez trop bu de mon sang
Adieu vous dis-je en passant
Laissez-moi passer mes chansons.

Salah Ait-gherbi

source : kabyle.com


FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact