La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Ines Chahinez: Le peuple suivra !

Sidi Hbibi vit le trac du trapéziste qui va s'élancer dans les airs. Les discours sur tout et n'importe quoi qu'il fait en ce moment sont sa thérapie à lui. Tata Yaya m'a confirmé hier ce malaise dont lui a parlé sous le sceau du secret un proche de la famille régnante. Tu ne le répètes à personne, mais je peux te dire qu'il a peur de se porter candidat. Ce n'est pas le cas de Saïd, Tata fait toujours la moue quand elle parle du frère de Sidi Hbibi. Tu veux dire que Saïd est dans la course ? Mais non, ma fille, il harcèle son grand frère pour un second mandat. D'ailleurs, mais tu me promets que tu le gardes pour toi, il n'arrête pas de pousser sa maman à donner elle aussi un coup de main pour persuader Sidi Hbibi.

Tu sais comment sont les mamans, elles ne refusent rien à leurs fils. La pauvre a passé quelques coups de fil à des personnalités sous prétexte de les saluer. Une façon intelligente de rappeler le clan à leur bon souvenir en temps opportun. Attends un peu, Tata, si je comprends bien Saïd a plus envie d'un second mandat que Sidi Hbibi ? Parfaitement, ma chérie. Il raconte partout que s'il faut y aller seuls « nous irons seuls ». Pas plus tard qu'il y a deux ou trois jours, à un dîner avec des redresseurs à l'hôtel El Aurassi, Saïd a rassuré ses amis sur les moyens financiers pour une campagne réussie. « L'argent, pas de problème, nous l'avons. » Tiens donc ! Tata me coupe dans mon commentaire avec un signe de la main. Figure-toi qu'un redresseur, probablement un débutant celui-là, lui a demandé : « Et le peuple ? » Tata étant une excellente comédienne, elle mime la réaction de Saïd comme si elle était présente au repas. « Ha, ha, le peuple ? Il suivra ! » Je me demande bien ce qu'il pourrait faire au peuple pour le transformer en troupeau de moutons content d'aller à l'abattoir. Augmentation de salaires générale ? Logements pour tous ou visas peut-être ? Saïd doit penser à un autre peuple que nous, c'est la seule explication logique à son optimisme. Dis-moi, Ines, tu crois qu'elle va m'appeler la maman de Sidi Hbibi ?

Ines Chahinez.


FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact