La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Le FFS dénonce l'exclusion de la Kabylie

«L'agitation frénétique que connaît la scène politique, faite de faux débats et de faux dialogues, va dans la logique du Pouvoir : imposer une recomposition du champ politique garant du maintien du système. Devant le malaise généralisé des Algériennes et des Algériens, et face aux revendications persistantes de pans entiers de la société pour un changement radical du système autoritaire, les tenants du pouvoir persistent à fabriquer des institutions factices qui font office de façade démocratique.

L'exclusion de deux wilayas de Kabylie des élections sénatoriales est un acte de discrimination pouvant être assimilé à du racisme. Cette singularisation est une décision grave qui concourt au renforcement des aventuriers, tentés de livrer la région à l'obscurantisme politique le plus rétrograde. D'autant que ce traitement différentiel est une violation flagrante de la Constitution et une atteinte aux règles élémentaires du droit. A travers cette manuvre machiavélique, le Pouvoir s'obstine dans sa tentative de stigmatisation de la Kabylie, bastion des forces démocratiques.

Conscient des dangers de cette uvre criminelle de division et de dislocation de la nation, le Front des forces socialistes dénonce cette énième atteinte à la cohésion sociale et à l'intégrité territoriale, indissociables de l'unité nationale. Le FFS réitère sa demande de dissolution de toutes les assemblées préfabriquées et exige la mise en place d'institutions chargées de gérer une période de transition dont la mission essentielle est de réunir les conditions politiques et techniques nécessaires à l'élection d'une Assemblée constituante.

Une telle assemblée est une condition sine qua non pour restituer au peuple algérien son droit à l'autodétermination et mettre en place un Etat de droit.
Le Front des forces socialistes appelle l'ensemble de ses élus à boycotter cette énième maskhara électorale et à demeurer engagé aux côtés d'une population qui, loin de tous ces jeux de sérail, lutte quotidiennement pour arracher son droit le plus élémentaire, celui d'avoir des droits. »

source : le matin


FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact