La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
CULTURE
News
Tamazight
Littérature
Poésie

AKLI AT WEGHLIS

Akli At Weghlis a, tout récemment, mis sur le marché un coffret de 3 albums, dont un " spécial fêtes ", où il a repris certains de ses vieux succès. A ceux-ci, il a tout juste ajouté une chanson inédit.

UNE aubaine pour ses admirateurs car l'ancien stock est épuisé depuis belle lurette. Ce travail a été rendu possible grâce à l'entremise de ses amis et fans qui l'ont encouragé dans ce sens. L'autre raison qui a joué en faveur de ce grand retour est le souci déclaré de notre artiste de ne pas baisser les bras devant la médiocrité en force. A ce propos, il a laissé échapper ces quelques mots : "Les médiocres disposent de sponsors. Nous, par contre, nous n'avons que l'amour de l'art, le talent et la volonté à faire valoir. Tout ceci est, malheureusement et presque souvent, trop insuffisant pour prétendre gagner une place au soleil".

Notre artiste a également voulu, par là, améliorer la qualité de son produit qui, sous sa version actuelle, semble plus élaboré que précédemment. Une grande amélioration y est apporté sur tous les plans (orchestration, son, mixage, …). Pour notre artiste, l'art ne doit aucunement devenir un objet purement commercial. "Faire l'art pour l'art", a toujours été son credo. Il est natif du village Mezgoug, relevant de la commune de Tibane. Ce beau petit village, haut perché sur les hauteurs de Sidi-Aïch, permet d'avoir une vue panoramique de la vallée de la Soummam. En ce lieu béni, il a trouvé son compte en matière d'inspiration, sa muse étant constamment en éveil. Son nom véritable est Hamadou Akli. Quant au choix de son pseudonyme, c'était pour faire référence à sa tribu d'origine dénommée Ath Weghlis.

Un point d'attache, sans plus ! Loin de lui l'esprit tribal, lui qui rêve d'union et de fraternité, lui qui pense humanité et universalité. Il fut un temps où Akli At Weghlis était de toutes les manifestations culturelles qui se déroulaient dans la vallée de la Soummam. Il était sollicité de partout pour animer des fêtes de mariages, célébrer des événements historiques (20 avril, …) et participer à des galas de soutien à des causes pour lesquelles il se sentait partie prenante. Il a commencé à gratter de la guitare tout jeune, à l'âge où l'on vit de rêves et d'illusions. Maintenant, il se considère à cheval entre l'ancienne et la nouvelle génération. La quarantaine bien sonnée, il se sent encore utile et nous revient plus fort que jamais. Il a eu à traverser une zone de turbulence caractérisée par un stress intense né de la déception sociale. Avec un peu de courage, il a pu remonter la pente. Résultat : des merveilles pour bercer les mélomanes. Way d-zzin, Zwadj n imawlan, a rray-iw, Samia et Lalla s usarwal sont quelques uns des titres inoubliables qui l'ont propulsé au summum de la célébrité à une certaine période de son histoire.

Les différents thèmes traités sont les vicissitudes de la vie, les déceptions amoureuses, la beauté féminine, l'identité, l'amitié, les évocations joyeuses et l'alcool. Ses mélodies musicales, en guise de support à ses messages, invitent à l'évasion et tiennent à plusieurs genres en vogue chez nous, ce qui confère un style propre à notre artiste. A ses débuts, il a travaillé en étroite collaboration avec Bakour Djilali, parolier de sa région. Avec le temps, ils ont fini par se séparer mais tout en restant en de bons termes. Ainsi, Akli At Weghlis est devenu, malgré lui, auteur, compositeur et interprète. Sur scène, il s'est de tout temps distingué par une aisance remarquable. Sa voix grave et puissante impose l'attention du public qui s'enivre de ses chansons toutes pleines de verve. Admirateur invétéré de Youcef Abdjaoui et d'Akli Yahyaten, il a hérité certaines qualités et de l'un et de l'autre. Après avoir demandé son avis sur la chanson kabyle de nos jours, il s'est contenté de dire : "La chanson kabyle a laissé quelques plumes à cause du côté commercial qui a pris le dessus sur le côté artistique. La belle chanson de qualité existe, malheureusement, elle se voit noyée dans le Raï et le genre dit léger.

Pour sauver la mise, il est du devoir de tout un chacun de mettre un peu du sien à commencer par les producteurs, les promoteurs et les compositeurs. En matière d'instrumentalisation, par contre, elle a accompli d'énormes progrès. Un bon point, tout de même, à inscrire à son avantage". Ne voulant pas s'arrêter en si bon chemin, Akli s'est lancé dans un autre projet d'enregistrement de K7. Aucun effort n'est ménagé pour la réussite de ce projet à tout point de vue. Le produit est au plan de l'étude et rien ne sera laissé au hasard, tient-il à nous rassurer. Un produit fini, en perspective ! Pour l'heure, notre artiste souhaite vivement l'aboutissement des revendications citoyennes et le retour de la paix en Kabylie. "Une fin heureuse de la crise ferait honneur aux martyrs du Printemps noir et répondrait à l'attente de la population meurtrie par de longs mois de sacrifice", telle est sa déclaration finale.

Aïnouche Karim, la dépêche de kabylie


FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact