La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Kabylie: Bezza Benmansour, délégué de la CICB
« Pousser le système dans ses derniers retranchements »

Le Matin : Peut-on connaître la mission de la délégation qui devra rencontrer le Chef du gouvernement ?
Bezza Benmansour : D'abord, ce qu'il faut retenir, c'est que le consensus n'a pas été facile à dégager, mais l'esprit de responsabilité a heureusement fini par l'emporter. Nous avons pu en effet dégager une délégation de 11 délégués qui ont eu le consensus de la dernière interwilayas (29 et 30 décembre à Boudjellil). Ils ont pour mission de consigner un protocole d'accord avec le Chef du gouvernement portant la concrétisation des six incidences de la crise énumérées à Raffour (mi-août 2003). Cette délégation rendra compte juste après à l'interwilayas. Elle va cependant se rencontrer préalablement à Tizi Rached ce vendredi pour élaborer les modalités techniques pour baliser cette rencontre qui aura lieu dès la semaine prochaine.

Est-ce que le mouvement fait-il confiance au gouvernement au moment même où ce dernier accentue la crise politique, notamment suite à l'invalidation du 8e congrès du FLN ?
Je précise d'abord que notre délégation a toute la confiance de l'interwilayas. Par rapport au gouvernement maintenant, la délégation que nous avons dégagée se retrouvera devant ces deux éventualités : ou bien les responsables de l'Etat accepteront de signer le protocole d'accord, à ce moment-là le processus de dialogue va continuer pour la mise en uvre de la plate-forme d'El Kseur ; dans le cas contraire, l'opinion nationale et internationale sera prise à témoin par rapport au refus du Pouvoir de régler la crise. A ce moment-là, l'interwilayas se réunira et la première décision qu'elle prendra serait l'appel au rejet de l'élection présidentielle d'avril 2004. Nous nous sommes ainsi entourés d'un maximum de garde-fous et de garanties. C'est pour cela d'ailleurs qu'on ne peut pas faire confiance d'office au gouvernement.

A votre avis, 2004 sera-t-elle l'année du dialogue et va-t-on vers la satisfaction de la plate-forme d'El Kseur ?
Tout dépendra de celui qui a la clé du dénouement, à savoir le Pouvoir en place, bien sûr. Quant au mouvement citoyen, il a toujours affiché sa disponibilité pour le règlement pacifique de la crise et restera toujours mobilisé jusqu'à la satisfaction des revendications contenues dans la plate-forme d'El Kseur scellée et non négociable. Par ailleurs, nous signalons malheureusement que nous avons toujours assisté et nous assistons toujours à l'instrumentalisation et à la mise au pas d'institutions de la République et d'organes de l'Etat à des fins bassement politiciennes et de survie politique du clan présidentiel. L'invalidation du 8e congrès du FLN, le harcèlement des journalistes, des enseignants et de tant d'autres sont des exemples probants de cette logique de prise et de maintien du Pouvoir par la répression. D'un autre côté, toutes ces luttes au sommet de l'Etat sont des indices qui montrent que le régime est en fin de règne. Seulement, à travers l'éventualité d'un dialogue avec le Pouvoir, nous voulons pousser le système en place dans ses derniers retranchements.

Les éventuelles négociations avec le Pouvoir vont-elles influer sur le rejet de la présidentielle ?
Le mouvement citoyen est clair par rapport à cette question d'élection. Aucune échéance électorale ne sera acceptée avant la satisfaction pleine et entière de la plate-forme d'El Kseur. D'autre part, le mouvement citoyen s'interdit, en cas d'élection, de s'inscrire dans aucune logique électorale. Donc, pour être plus clair, il faut que les revendications du mouvement soient satisfaites pour permettre la tenue d'une élection réellement démocratique. Quant au facteur temps, la célérité de la satisfaction de la plate-forme d'El Kseur dépendra à l'évidence de la volonté politique des décideurs d'une manière générale.

Propos recueillis par Kader Sadji, le matin


FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact