La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
MUSIQUE
News
Chanteurs
Chansons
Vidéos

Boudjemaa Agraw au "Soir d’Algérie" : "Que chacun assume publiquement ses actes !"

Le Soir d’Algérie : Un groupe d’artistes kabyles a organisé ce mardi une conférence de presse à l’espace Frantz-Fanon. Certains voient à travers cette sortie une occasion de plaider la participation à l’Année de l’Algérie en France. Avez-vous été convié à cette réunion et, surtout, peut-on connaître la position de Boudjemaâ Agraw le chanteur ?

Boudjemaâ Agraw : Moi-même, j’ai été contacté par Aït-Menguellet pour assister à la réunion qui a eu lieu, deux jours avant, à Tizi-Ouzou. L’ordre du jour devait porter sur les problèmes que rencontrent effectivement les artistes, qui, au demeurant, sont les mêmes que rencontre toute la population. Je n’ai pas été à la rencontre car j’avais, le même jour, une autre réunion des arouch à El-Kseur. Maintenant, je constate avec regret que ce n’est nullement pour discuter des difficultés des artistes. Le but inavoué de cette rencontre était en fait de parler de la participation à l’Année de l’Algérie en France, que nous avons déjà boycottée en réitérant les principes directeurs du mouvement citoyen, à savoir que toute action initiée par le pouvoir est rejetée tant que la plate-forme d’El- Kseur n’est pas satisfaite. Je signale au passage que, contrairement à ce qui a été avancé lors de la conférence de presse, les initiateurs du boycott ne sont pas des "fantômes". Ils sont tous identifiés. Je citerais quelques noms : Idir, Takfarinas, Ferhat, Rabah Ouferhat et moimême. Aussi, j’insiste pour signaler qu’aucune pression n’a été exercée sur quiconque. Seulement, que chacun assume publiquement ses actes, l’histoire retiendra.

Certains artistes qui se disent aussi parties prenantes du mouvement ayant plaidé la participation à cette manifestation en France indiquent qu’il faut exploiter tous les espaces pour porter la voix de "l’Algérie qui souffre".

D’abord, une précision : on ne peut pas se revendiquer du mouvement citoyen, porter les aspirations légitimes du peuple algérien et cautionner en même temps des initiatives d’un pouvoir qui a assassiné des dizaines de ses enfants en Kabylie dans le seul but de se refaire une virginité qu’il a perdue depuis plus de quarante ans. On ne peut pas avoir un pied dans le mouvement et un autre dans le pouvoir, comme dit l’adage "avoir le beurre et l’argent du beurre". Une façon de nous dire aussi : "Viens t’exprimer aujourd’hui et tais-toi demain". Quant à l’argument avancé pour justifier une éventuelle participation et qui consiste à dire qu’on peut toujours se servir de tribune pour parler de l’autre Algérie, celle du peuple s’entend, je crois que ces mêmes personnes jouissent d’une grande notoriété qui leur permet de créer eux-mêmes ces espaces pour défendre la voix des opprimés comme annoncé. Pour moi, un fleuve de sang nous sépare de ce pouvoir. N’oublions pas que des dizaines d’innocents souffrent actuellement dans les geôles de ce pouvoir au même moment où des terroristes islamistes jouissent des faveurs de ces organisateurs de ce que je qualifierais de l’Année du carnaval de l’Algérie en France. Une précision de taille est que parmi les participants à la conférence certains n’ont même pas été invités. Ils auraient dû s’élever contre cette marginalisation au départ déjà. Mais la réponse est, en fait, ailleurs. La seule interprétation possible à leur geste à mes yeux est de se faire inviter.

Parlons un peu de vous : est-ce que vous avez été invité à participer ?

Oui, j’ai été contacté par la même personne qui a programmé Baaziz. Elle m’a proposé plus d’une vingtaine de galas avec un cachet de 20 millions de centimes français. J’ai décliné l’offre pour les raisons que je viens d’énumérer, à savoir une réponse favorable au préalable aux revendications citoyennes. On ne doit surtout pas oublier que toute une région souffre le martyre depuis deux années. On ne peut ni pardonner ni oublier.

Propos recueillis par A. K., le Soir d'Algérie


FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact