La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

MAK : Le Mouvement pour l'Autonomie de la Kabylie

Ferhat Mehenni : « Seule l'autonomie » Ferhat Mehenni a rendu public son projet pour l'autonomie de la Kabylie . Dans une conférence de presse, animée hier à Tizi Ouzou, M. Mehenni constate que la Kabylie, après avoir essayé en vain d'entraîner avec elle le reste de l'Algérie vers un combat commun en faveur de l'amazighité et du respect des libertés fondamentales et des droits de l'Homme, « se résigne à la fatalité de son isolement politique national »

La Kabylie est-elle donc condamnée ? Pas forcément, selon Ferhat. « La seule voie qui lui (la Kabylie) reste, aujourd'hui, pour mettre ses enfants à l'abri de la mort, du handicap physique dû aux balles réelles du Pouvoir, à la prison politique ou à l'exil, est celle de son autonomie régionale », dira-t-il. Pour l'orateur, l'autonomie régionale « s'est imposée comme l'aspiration la plus profonde du peuple kabyle ».
Le projet pour l'autonome de la Kabylie, qui a été rendu public, hier, consiste, pour le conférencier, en « un texte fondateur d'une nouvelle ère qui sera, enfin, celle qui mettra un terme à la confrontation Kabylie-Pouvoir central ». C'est pour cela que le porte-parole du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) soumet à débat ce projet d'autonomie régionale.
Dans son préambule, ledit projet renvoie à des repères qui ont marqué l'histoire du pays et présente le concept d'autonomie comme une alternance viable pour la simple et bonne raison que la réémergence des aârouch en tant que mouvement citoyen et revendicatif s'est limitée uniquement à la Kabylie et que la plate-forme d'El Kseur ne peut être satisfaite « pleinement et entièrement que dans un cadre d'autonomie régionale ». M. Ferhat s'étalera, également lors de son intervention, sur les modalités pratiques pour rendre « faisable » cette autonomie régionale. Ainsi, cette dernière sera proclamée à la suite d'un référendum organisé en Kabylie dont le contenu sera négocié avec le Pouvoir central. M. Mehenni dira, par ailleurs, que son organisation est en phase avec le mouvement citoyen, alors que celui-ci n'a jamais revendiqué l'autonomie de la Kabylie. Yahia Arkat

Ferhat Mhenni, président du MAK, dira, dans un entretien paru en mai 1996 dans le journal Le Monde, que Matoub Lounès était complice dans son propre enlèvement ! ( 25/09/1994 par le G.I.A.)

Matoub Lounès porte plainte en France contre Ferhat Mhenni. Ce dernier, condamné pour diffamation, fait appel. Le 11 septembre 1997, la 11ème chambre de la cour d'appel de Paris ordonne la publication dans le journal Le Monde du communiqué suivant :

« PUBLICATION JUDICIAIRE » :

« Par arrêt du 1er septembre 1997 de la 11ème chambre de la Cour d'appel de Paris, Monsieur Jean Marie COLOMBANI, directeur de la publication du journal ''Le Monde'' et Monsieur Ferhat MEHENNI ont été condamnés à une peine d'amende de vingt mille francs chacun et au payement de dommages et intérêts à l'égard de Monsieur Lounès MATOUB pour avoir commis, au préjudice de celui-ci, le délit de diffamation publique envers un particulier en publiant, dans le journal ''Le Monde'', du 31 mai 1996, un article intitulé ''Remous autour de l'affaire Matoub Lounès'', mettant celui-ci en cause dans l'organisation de son enlèvement en Algérie. La Cour a aussi condamné M. Jean-Marie COLOMBANI et M. Ferhat MEHENNI à payer chacun à M. Lounès Matoub la somme de 5.000 francs pour les frais de procédure de première instance et d'appel. »

source : web - Une remarque au sujet du copyright? Merci de nous contacter.


FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact