La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Affrontements à Amizour

Après un meeeting des aarchs
 
Le meeting du mouvement des archs qui s’est tenu, hier dans la journée, dans l’enceinte de l’agence des voyageurs d’Amizour, sous une pluie battante, s’est terminé par des affrontements, plus ou moins intenses, entre des groupes de jeunes et des éléments de la police locale.
mercredi 3 mars 2004.

EN effet, l’intervention des policiers en bouclier ne s’est pas fait attendre, après que des jeunes eurent attaqué le commissariat par des jets de pierres. La circulation routière a été quelque peu perturbée par des jets de pierres et d’intenses fumées de gaz lacrymogène utilisées par les policiers pour disperser la foule de manifestants. Après avoir occupé le centre de la ville, la police a, dans son offensive, poussé les émeutiers jusqu’à se retrancher dans les petites ruelles et quartiers de la banlieue.

Dans la foulée, l’on a enregistré l’interpellation de trois jeunes qui, dit-on, ont été libérés par la suite. Le face-à-face a duré jusqu’à 16 heures. Le calme commençait alors à revenir. "Le RCD, un syndrome kabyle à bannir" Sous une pluie battante, une dizaine de délégués de l’interwilayas ont animé un meeting populaire, hier, à Amizour, pour réitérer encore une fois le mot d’ordre du rejet des élections, "uniquement comme moyen de pression sur les pouvoirs publics pour répondre aux revendications totales du Mouvement citoyen".

Par ailleurs, la quasi totalité des intervenants n’ont pas manqué de tirer à boulets rouges sur le RCD "après à ses dernières tentatives de nuire au Mouvement citoyen". Les orateurs qui se sont succédé ont expliqué que ce parti "qui a accompagné le mouvement depuis sa naissance, en passant par les deux joutes électorales passées, ne cherche en fait qu’à accaparer cette dynamique citoyenne".

Aujourd’hui, "l’appétit électoraliste grandissant", le RCD, diront les orateurs, "cherche à diaboliser le mouvement depuis que celui-ci a accepté le dialogue dans le seul objectif de satisfaire la plate-forme d’El Kseur". Ces délégués, qui disent ne rien comprendre des "agissements du parti de Sadi qui, d’un côté, rejette le dialogue et de l’autre appelle aux élections", lancent tout de même un défi à cette formation politique qui, dit-on, "a perdu, comme le FFS, sa base militante".

Nadir Touati, LA DÉPÊCHE DE KABYLIE

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact