La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Meeting de l’interwilayas à Bouira

"Cela fait 14 ans qu’ils marchandent nos voix"
 
LES archs de l’interwilayas, du moins la tendance anti-vote, ont accaparé, hier, la place des Martyrs de Bouira. C’était l’un des rares moments dans la vie du Mouvement citoyen où la placette particulièrement affectionnée par les archs avait accueilli autant de monde. Curieusement, parmi le public venu essentiellement des localités berbérophones, se trouvaient des militants du FLN. Tout autour de l’espace occupé par les partisans de "ulac l’vote", les éléments du service d’ordre étaient sur le qui-vive et prêts à intervenir à tout moment.
mardi 24 février 2004.

L’atmosphère précédant les échauffourées planait dans le ciel de Bouira. Les délégués de Bouira, les premiers à intervenir, expliqueront au public le pourquoi de l’arrêt du processus du dialogue et, surtout, s’attaqueront aux animateurs du meeting, tenu jeudi dernier à la même place. "Nous les défions d’avoir l’aval de leurs populations", dira à ce propos Yahiaoui Dj. de Bechloul, Lalmi Rezki, délégué d’At-Laâziz, lui, certifie : "Le dernier meeting est celui d’un parti politique. Je défie celui qui se fait passer pour le mandaté d’At Laâziz de faire un tour dans nos villages.

" A propos des dissensions que vit le Mouvement citoyen, l’intervenant explique : "2004 a généré d’autres intérêts (les ambitions électorales, ndlr), d’où ce que l’on appelle les tendances. Personne ne salira les archs." Dj. Abdeddou, quant à lui, soulignera que "ceux qui se présentent aux élections veulent mesurer leur poids, mais depuis qu’on a brûlé leurs sièges, ils doivent le connaître." Le délégué de Taghzout avouera : "Nous savons que Bouteflika va passer, mais nous refusons de lui tendre la main." Cependant le délégué réitère : "Ulac il’vote ulac !" Abordant à son tour la question du prochain scrutin, Rachid Allouache de Tizi Ouzou s’en prendra au RCD sans le citer : "Nous les connaissons ceux qui veulent aller aux élections.

Cela fait 14 ans qu’ils marchandent nos voix. Nous disons à ceux-là mêmes qui, à partir de salons d’Alger, s’attaquent aux archs que le Mouvement citoyen est le peuple, il est autonome." Après avoir revisité les moments forts de la dynamique kabyle et développé à peu de chose près le même argumentaire que celui de ses camarades, Abrika B. soutiendra en paraphrasant Matoub : "Rnu-d râud d wayen ighelvan aya (encore des tonnerres et plus). Nous supporterons plus du pouvoir assassin que de ces partis traîtres."

T. O .A., LA DÉPÊCHE DE KABYLIE

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact