La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Remous chez les archs

 
APPAREMMENT, rien ne va plus au sein de la très puissante coordination communale du Mouvement citoyen qui traverse une crise sans précédent après trois longues années de lutte et d’action sur le terrain.
lundi 23 février 2004.

Cette situation qui fait les discussions de la rue et des milieux proches du mouvement inquiète à plus d’un titre puisque aucune explication plausible n’est trouvée suite aux retraits en cascade des délégués les plus sincères et les plus actifs. Selon les informations que nous avons pu recueillir, deux causes sont à l’origine de ces remous : l’une est due aux prises de position de certains délégués sans consulter la base citoyenne et l’autre est étroitement liée à l’hostilité flagrante qui frise le régionalisme affiché par certains délégués de la CICB à l’égard de Boudjellil lors de la confection de la liste des "six" pour prendre part au dialogue avec le chef du gouvernement.

Selon un délégué de la commune, "est-il acceptable de communiquer à la presse six noms de délégués trois jours avant que ces derniers ne soient désignés par le conclave qui a eu lieu au TRB de Bgayet ? " "A première vue, tout a été réglé à l’avance", conclut-il Dans le même chapitre, un autre délégué déclare : "Pour écarter les représentants de Boudjellil, de Tazmalt et de Semaoun, certains délégués de la CICB ont fait appel à un délégué de la CADC, Rachid Allouache en l’occurrence, qui a eu le courage et le mérite de dénoncer ce geste qu’il a qualifié d’"ingrat" en plénière du conclave de Tizi Rached le jour même. Avec pareille combine, que reste-t-il à l’honneur et à la souveraineté de la CICB ?

C. P., LA DÉPÊCHE DE KABYLIE

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact