La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Cap sur le rejet des élections à Tizi Ouzou

 
« La campagne antivote battra son plein dans les tout prochains jours pour culminer avec un rejet total de l’élection présidentielle le 8 avril », nous a déclaré hier Mohand Iguetoulène, membre de la défunte commission des « 24 » et porte-parole de la première délégation des aârouch auprès d’Ouyahia qui devait parapher le protocole d’accord portant satisfaction des six incidences.
dimanche 15 février 2004.

L’initiative est, dans un premier temps, laissée aux coordinations locales d’organiser des activités qu’elles jugeraient appropriées pour conjuguer ensuite, en fonction d’un calendrier qu’arrêtera la coordination de wilaya, les efforts afin d’atteindre une synergie à même de faire face à « ce Pouvoir mafieux et assassin » pour « rééditer les victoires de mai et d’octobre 2002 », expliquera notre interlocuteur. Il précisera que l’on pense déjà à des meetings synchronisés à travers plusieurs localités au cours desquels les délégués se limiteront à ne parler que des points fondamentaux.

La conjoncture aidant, la population de Kabylie en particulier étant touchée dans son âme à travers la proposition de soumettre à référendum la satisfaction de la revendication amazigh, les animateurs des aârouch sont convaincus qu’ils ont tous les arguments pour réussir le rejet. Cependant, les aârouch toucheront cette fois-ci toutes les wilayas représentées dans le mouvement (Batna, Khenchela, Tipaza, Sétif et Alger) et même celles qui ne le sont pas comme Oran où l’on prévoit une série de meetings de sensibilisation sur le danger que porte « cette autre mascarade électorale ».

« Si elle est maintenue, la future consultation scellera le divorce entre le peuple et le Pouvoir central », a déclaré Iguetoulène. S’agissant des mécanismes et des techniques du rejet, notre interlocuteur se limitera à dire qu’il est beaucoup plus question de convaincre la population et insistera pour dire que le mouvement s’inscrit dans une optique purement pacifique. Cependant, on prévoit une réunion de la CADC prochainement au cours de laquelle le calendrier et la nature des actions seront arrêtés. Quant au rejet lui-même, il est perçu comme « une revendication citoyenne, une résistance à la perversion des idéaux républicains ».

Kamel Omar, Le Matin

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact