La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

COORDINATION INTERWILAYAS DES ARCHS, DAÏRAS ET COMMUNES

Déclaration
 
dimanche 8 février 2004.

DEPUIS 34 mois, le Mouvement citoyen des archs, né des douloureux évènements du Printemps noir 2001, a mené un combat pacifique sans relâche en déjouant à chaque fois les manœuvres machiavéliques du pouvoir maffieux et assassin corrompu et corrupteur visant à l’essoufflement de la formidable mobilisation citoyenne qui s’est affirmée comme une alternative démocratique par ses revendications contenues dans la plate-forme d’El Kseur scellée et non négociable explicitée à LNI.

Après le premier appel du premier magistrat du pays à la mise en œuvre de la plate d’El Kseur ainsi que ceux du chef du gouvernement mandaté à prendre des décisions au nom de l’Etat en ayant pris acte du document consensuel de mise en ouvre de la plate forme d’El Kseur. Le Mouvement citoyen des archs, autonome dans sa décision et indépendant de toute chapelle politique et du pouvoir maffieux et assassin, en concertation large avec la base citoyenne, a pris ses disponibilités devant l’histoire en affirmant à l’opinion nationale et internationale sa disponibilité à aller à la mise en œuvre de la plate-forme d’El Kseur pour aboutir à sa satisfaction pleine et entière, seul objectif du Mouvement. Après l’engagement de l’Etat à prendre effectivement en charge les incidences posées par le mouvement et un début de concrétisation sur le terrain obtenu à la suite de la rencontre de la délégation des 11 avec le chef du gouvernement, l’interwilayas a mandaté une nouvelle délégation pour préciser la prise en charge de la 6e incidence relative à la révocation des indus élus et pour la mise en œuvre de la plate-forme d’El Kseur.

La délégation du Mouvement citoyen a convenu d’un commun accord avec le représentant de l’État, dès le départ, de l’objectif assigné à la rencontre, à savoir la satisfaction pleine et entière de la plate forme d’El Kseur et de la signature d’un accord cadre à la fin des travaux. L’État a également reconnu, à travers son représentant, sa responsabilité unilatérale dans les événements du printemps noir. Concernant la consécration de tamazight comme langue officielle dans la constitution, le Mouvement citoyen constate l’absence flagrante d’une volonté politique de la part du pouvoir pour répondre positivement à cette exigence, sachant que cette question renforce l’unité du peuple algérien, la pérennité de l’Etat, garantit plus de libertés aux citoyens et ne porte nullement atteinte aux équilibres fondamentaux des institutions de l’Etat. Le Mouvement citoyen rejette le référendum proposé par le représentant de l’État parce qu’il constitue une entreprise dangereuse de division du peuple algérien. Cette revendication démocratique, fondamentale et phare, suffisamment explicitée dans le point 8 de la plate-forme d’El Kseur et portée par plusieurs générations de l’ensemble des algériens.

La question amazigh, reconnue publiquement et officiellement comme étant légitime et démocratique est reniée par les tenants du pouvoir. L’entêtement du représentant de l’Etat à vouloir imposer la soumission de tamazight, langue officielle au peuple algérien par voie exclusive de référendum, constitue une insulte et un reniement de l’identité amazighe des algériens. Conformément à l’esprit du Mouvement, à ses textes et au mandat donné à la délégation, cette remise en cause du fond de la plate- forme d’El Kseur a conduit à l’arrêt du processus du dialogue. De ce fait, il est bien évident que la responsabilité de ce désaccord incombe pleinement au pouvoir maffieux et assassin. Le Mouvement citoyen des archs, force de protestation pacifique et démocratique, est déterminé à poursuivre le noble combat à travers la dynamique citoyenne jusqu’à l’instauration d’une république démocratique et d’un Etat de droit en mettant en œuvre la plate forme d’El Kseur dans sa portée et son esprit et déclare d’ores et déjà, conformément aux directives reçues de l’interwilayas, le rejet des élections présidentielles et lance un appel au peuple algérien pour faire barrage à cette arnaque électorale qui ne fera que conforter le système et ses sous-fifres.

Ulac smah ulac Ulac l’vot ulac Le combat continue
P/Mouvement citoyen La délégation Alger le 09/02/2004

source : LA DÉPÊCHE DE KABYLIE

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact