La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Kabylie : Marches et meetings

Révocation des « indus élus »
 
La première action de protestation des militants du Front des forces socialistes (FFS) n’a pas eu l’effet escompté par ses initiateurs. En effet, la marche à laquelle a appelé le comité de soutien aux élus du parti d’Aït Ahmed pour hier à Tazmalt n’a pu drainer plus d’une quarantaine de personnes. Coup dur pour les élus FFS puisque cette action, organisée dans une ville considérée comme son fief sous le signe « de la dignité et du respect de la volonté populaire », est voulue comme le coup d’envoi de la protestation des militants et des élus contre « la signature de l’accord additionnel relatif à la sixième incidence du mouvement citoyen et portant sur la révocation des indus élus ».
jeudi 29 janvier 2004.

Aussi, quelques dizaines d’élus et de militants issus de la formation d’Aït Ahmed ont marché hier dans la ville de Tazmalt pour « dénoncer et rejeter le contrat de la honte » et dire « halte aux dérives anticonstitutionnelles ». Des actions similaires sont prévues également aujourd’hui à Akbou où une marche précédée d’un meeting sera organisée par le FFS devant le siège de l’APC. Dans cette commune, le plus vieux parti de l’opposition risque encore de se heurter à la résistance des délégués des aârouch. Ces derniers ont appelé les citoyens, à travers une déclaration qui nous a été transmise hier, « à la vigilance et au discernement face aux manuvres sournoises de ce Pouvoir et à l’agitation et l’affolement de ceux qui ont trahi la Kabylie en servant de relais au sinistre Zerhouni lors des élections de la honte du 10 octobre 2002 qui ont enfanté des indus élus ». Dans le même document, la coordination d’Akbou annonce des actions de rue pour « contrecarrer la tentative des indus élus de récupérer le terrain en jouant aux victimes ». Notons, par ailleurs, que les élus APW (27 FFS, 12 FLN, 4 indépendants) de Béjaïa, qui se sont réunis avant-hier en session extraordinaire, ont exprimé leur détermination « à faire barrage à cet énième assaut contre la République et à défendre les acquis démocratiques arrachés de haute lutte ». Les élus APW ont convenu de se rencontrer prochainement pour créer une coordination des élus et élaborer un programme d’action. Pour contrecarrer les actions du FFS, la coordination des aârouch des citoyens de Tazmalt a appelé à une marche pour aujourd’hui au chef-lieu communal. Les mots d’ordre retenus pour cette action sont « la satisfaction pleine et entière de la plate-forme d’El Kseur et le départ immédiat des indus élus ». Fateh Redjdal, délégué de la coordination de Tazmalt, nous a déclaré que la rue a tranché le 10 octobre dernier à la question des élections. « Les citoyens attendent la satisfaction pleine et entière de la plate-forme d’El Kseur. Le départ des indus élus est indiscutable. Les ennemis du mouvement citoyen doivent se taire puisqu’ils ont trahi », expliquera-t-il. « C’est à nous d’occuper la rue pour exiger de ces gens qui ont défié le peuple en acceptant des postes d’élus de partir », ajoutera notre interlocuteur. Un appel a été lancé à tous les délégués du mouvement citoyen pour prendre part à cette action pour, nous indique-t-on, réitérer les exigences du mouvement citoyen. Des délégations de différentes wilayas que nous avons contactées ont confirmé leur participation à cette marche avant de se rendre à l’interwilayas qui se tiendra à Tizi Rached.

Mourad Bektache, Le Matin

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact