La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

JS Kabylie 3 - Mangasport 0

 
JS Kabylie bat Mangasport (JPEG) La tactique préconisée par le coach de la JS Kabylie Aït Djoudi a donné ses fruits face à Mangasport.
samedi 17 mars 2007.

Pour prendre le dessus sur son adversaire du jour, le coach de la JS Kabylie Azzedine Ait Djoudi a opté pour la seconde possibilité et il a évidemment réussi. Concernant cette capitale empoignade, dont le stade Hammadi a été l’arène, les Canaris ont eu certes beaucoup de peine à surmonter l’écart de deux buts mais le résultat est là : 3 buts à 0, et c’est juste ce qu’il fallait pour que les camarades de Hamza Yacef continuent leur envol dans le ciel africain. Les deux mi-temps n’avaient en fait rien de semblable. Autant la première, dite celle du coach, a vu une débauche d’énergie des locaux avec à la clé un beau but de Yacef, inscrit à la première minute de jeu, ; autant la seconde a été marquée par l’écrasante main domination des nôtres qui, d’ailleurs, a permis d’en rajouter deux autres buts, œuvres de Cheikh Omar Dabo et Hemani, assurant ainsi la qualification aux 1/8 de finale de la prestigieuse coupe du continent, la Champion’s league africaine.

Le premier quart d’heure du jeu, dit d’observation, a donné lieu à une superbe débauche d’énérgie des Canaris qui ont su donner du fil à retordre au gardien gabonais, Dona Okala. Mais, pris par l’euphorie du premier but, les poulains de Ait Djoudi de la JS Kabylie ont sensiblement baissé le rythme et donné des sueurs froides aux supporters , pressés d’en découdre avec ces Gabonais qui n’affichaient aucune prédisposition à repartir avec les trois points du match. Côté rendement, une mention très honorable est à mettre à l’actif de l’omniprésent Amara Douicher qui a su par son talent et sa clairvoyance distiller des passes lumineuses à ses coéquipiers, et ce, tout au long de la rencontre. En véritable métronome, ce jeune plein d’avenir vient de prouver que sa présence en milieu de terrain est une véritable bénédiction pour les canaris qui avaient grand besoin de son génie. Il y a également Oussalah qui, malgré une baisse de forme, a su faire profiter ses coéquipiers de son placement et de sa générosité.. Nous avons également vu bouger Dabo qui s’impatientait de rééditer ses exploits de buteur mais Wassiou ne doit pas être fier de sa prestation.

Ainsi, la première période de ce match a vu les Canaris l’emporter sur la plus petite des marges avec la promesse de faire mieux au retour de la pause - citron. Mais ce ne fut qu’une vaine promesse. Puisque Zafour qui pouvait s’enorgueillir d’accumuler de l’expérience ratait lamentablement ses relances, le rythme accusait une baisse sensible et Wassiou n’était que l’ombre de lui-même. Il aura fallu attendre la 60’ pour voir Cheikh Omar Dabo accentuer l’écart avec l’inscription d’un second but de fort belle manière. Jugeant que Yacef avait tout donné, le coach décide de le faire remplacer par Bendebka. Un changement qui n’a pas fait tilt puisque ce dernier n’a pas montré grand-chose. Il restait quelque 12 minutes de la fin du match lorsque Hemani d’un joli lob trompe la vigilance du gardien Okala et inscrit un but de toute beauté. Cela a fait plaisir au nombreux public qui s’est déplacé en masse au stade Hammadi et permis aux Kabyles d’arracher le ticket de la qualification au prochain tour de cette compétition africaine.

Avec la Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact