La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Madjid Bektache indépendant à Béjaïa

 
Préalablement aux débats et aux propositions devant amener le candidat Madjid Bektache, P/APC de Derguina au Sénat, un avant-projet de règlement intérieur, qui se décline en termes de charte visant à fédérer des élus venus de divers horizons et que seule rassemble leur non-appartenance à un parti politique.
samedi 23 décembre 2006.

Madjid Bektache indépendant à Béjaïa (JPEG) Précision de taille, ce texte dont l’évolution en fonction des conjonctures et aléas de l’heure est une nécessité déclamée et réclamée par tous, se veut en rupture avec tout carcan, pesant et contraignant à souhait, qu’impose l’appartenance à un parti politique et qui résume le vocable de discipline.

Tirant les leçons d’un passé récent, les indépendants de leurs propres aveux ont perdu aussi bien, par manque d’expérience que parce qu’ils sont partis en ordre dispersé. Cette fois-ci, dira Karim Chekkal, vice P/APC de Boukhelfa “il n’y aura qu’un seul candidat, notre joker M. Bektache. Cette élection aura valeur de test puisque quel que soit le résultat, les échéances et les rendez-vous de 2007 seront déterminés par l’issue du scrutin de 28. “Et de poursuivre” a priori avec 115 élus, ce qui fait de nous la deuxième force de la wilaya c’est jouable”. M. Chekkal, ensuite prenant exemple des échecs passés, se refuse à tout triomphalisme.

Lui emboîtant le pas, le candidat à la candidature, M. Bektache a tenu d’abord à lever l’hypothèque de la deuxième candidature, celle de M. Yahiaoui : “Il m’a appelé pour me signifier et son retrait et son soutien”. Et de marteler, “la victoire est à notre portée. Pour assurer la pérennité de notre action en dehors de toute chapelle politique !

Une réussite aux sénatoriales pourrait insuffler une dynamique nouvelle à notre mouvement qui est né des contradictions des partis traditionnels.” Concernant les critiques formulées par “certains” et se rapportant aux tentatives de rapprochement auprès d’élus des formations politiques, le candidat Bekttache ne renie en rien “le travail de proximité entamé en direction de ceux que nos idées séduisent. Certains sont dans cette salle, mais vous comprendrez aisément que je ne peux les nommer, ni même les désigner. Il faut savoir que les autres, très prompts à stigmatiser des pratiques qu’ils ont contribué à généraliser, ne se gênent aucunement pour démarcher au grand jour”.

Avant de mettre un terme à cette rencontre, M. Bektache s’appesantira sur le fait que les sénatoriales ne sont pas une fin en soi. “Elles constituent un tremplin vers l’avenir”.

Avec la Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact