La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Les détenus de Kherrata enfin libérés

 
Les cinq détenus de Kherrata (les quatre frères Barka et M. Hadjrioua ), incarcérés à la prison de Sétif, ont été libérés avant-hier en fin de journée. C’est après une attente de plus d’une semaine, depuis la signature du protocole d’accord aârouch-gouvernement, que ces manifestants condamnés à des peines de dix ans de prison ferme ont pu regagner leur maison.
vendredi 16 janvier 2004.
Leur libération plusieurs fois annoncée puis reportée en raison, nous a-t-on signalé, des lenteurs dans les procédures judiciaires a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par la population de la ville. L’émotion était à son comble lorsque les cinq prisonniers ont franchi la porte de sortie de la maison carcérale où ils avaient passé de nombreux mois. Des proches et délégués du mouvement citoyen les ont reçus avec des youyous. « Nous sommes des délégués des aârouch. Nous continuerons le combat et nous n’aurons pas peur des geôles du Pouvoir », a déclaré Barka Farid, l’un des prisonniers désormais en liberté provisoire. Pour rappel, les cinq détenus de Kherrata ont été accusés de « destruction des biens d’autrui ». Après la libération au mois de juin dernier de Belaïd Abrika et de ses compagnons dans le cadre des mesures d’apaisement ayant accompagné le discours du Chef du gouvernement appelant les aârouch au dialogue, les détenus de Kherrata et ceux de Mekla n’ont pas bénéficié, eux, de la liberté provisoire tout comme leurs camarades du mouvement citoyen. Ce n’est qu’après le premier round de dialogue Ouyahia-aârouch que le Pouvoir décide de les libérer. Dans le protocole d’accord signé par les aârouch et Ahmed Ouyahia, il a été mentionné que « le Chef du gouvernement a précisé que ces détenus (ceux de Kherrata et de Mekla, ndlr) font l’objet de condamnations déjà prononcées par les tribunaux », et que « c’est devant les juridictions que devront être introduites des demandes de liberté provisoire ou de cassation conformément à la loi ». Mourad Bektache, Le Matin
FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact