La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Salon du livre d’Alger

 
Salon du livre d'Alger (JPEG) La 11e édition du Salon international du livre d’Alger enregistre, cette année la présence d’un bon nombre de bons livres.
jeudi 2 novembre 2006.

Les maisons d’édition et de diffusion nationales et étrangères préfèrent, nous renseignent quelques responsables, mettre les grands titres sur les devants de la scène. Les visiteurs semblent cette année être sur la même longueur d’ondes que les exposants, vu la demande en dépit des prix élevés. "Je porte, personnellement, un choix particulier sur les beaux livres. La foire répond, beaucoup plus aux demandeurs du parascolaire ou du beau livre. Il est vrai qu’il faut débourser une importante somme pour payer un seul produit mais l’on garantit au moins la qualité", estime un jeune visiteur de la Sila.

Dans le stand de la maison d’édition algérienne, privée, Casbah édition, le chargé de communication Sebaoun, dira que leur entreprise également favorise les beaux livres. "Puisque l’on met le prix de 2 600 DA pour un ouvrage qui coûte 39 euros en France pourquoi ne pas augmenter la production de ce genre de livres en Algérie. Il est vrai que Casbah répond à toutes les demandes de ses clients mais il faut donner aussi un nouvel élan à la foire". Parmi les 280 titres exposés dans le stand, l’on trouve, Tradiologie, littérature comparée de Lantri El foul, Les pays des hommes libres de Ali Zamoum, Ibn Khaldoun de Abdelhamid Maghrebi et autres. Sebaoun nous informe que 27 nouveaux titres ont été édités spécifiquement pour la 11e édition.

BMPS, une entreprise algérienne de diffusion de livre participe pour la deuxième fois à la Sila. Elle présente 300 titres dont le créneau est également centré sur le beau livre. Celui-ci est estimé à 7 000 DA chez BMPS. Son directeur général, Samir Ouadi explique que son entreprise travaille avec des auteurs étrangers mais favorise les auteurs algériens qui parlent de l’Algérie. En 2007, BMPS, toujours d’après son directeur général, passera à l’édition avec comme premier ouvrage, Les prénoms algériens d’origines arabes, européens et kabyles de l’auteur Mohand Akli Hdadou. Il ajoute que cet ouvrage était prévu pour être exposé à la 11e Sila, mais n’a pu été prêt à temps.

Le Venezuela qui participe pour la première fois, nous renseigne son ambassadeur en Algérie, Michel Muyica, le jour de l’inauguration, le 30 du mois en cours, expose une collection de 80 titres. Elle représente l’histoire de la pensée intellectuelle américano latine, depuis le colonialisme jusqu’à ce jour. Muyica annonce que cette collection qui n’est pas exposée à la vente sera offerte à la Bibliothèque nationale d’Algérie après la clôture de ce rendez-vous. Le Bureau international de l’édition française est présent avec 30 maisons d’édition et de diffusion depuis le premier numéro de la Sila.

Avec la Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact