La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Gaz naturel à Tizi Ouzou

 
Le lancement des chantiers d’extension du réseau du gaz naturel ne change rien, pour les mois à venir, à la situation de milliers de foyers dans les localités rurales de cette région de la Kabylie.
samedi 28 octobre 2006.

L’on a annoncé sa mise en service aux Ouadhias pour ce mois de novembre, après Mekla et Djemaâ Saharidj en août dernier, mais l’on ne se prononce pas pour les autres localités. Les villageois savent qu’ils souffriront encore des rigueurs de l’hiver qui arrive et seront suspendus à la distribution aléatoire des bouteilles de gaz. L’Etat est resté insensible aux conditions de vie ardues dans les localités retirées et a mis des années pour débloquer les financements qui ne sont pourtant rien d’autre que l’argent des contribuables. La wilaya de Tizi Ouzou est actuellement la dernière de la classe en matière de raccordement au gaz naturel. Elle affiche un taux de raccordement de 17 %, lorsque la moyenne nationale, elle, est de 35 %.

Mais le taux national de 35 % est cité en référence à Tizi Ouzou depuis deux ans, alors qu’il a dû notablement progresser. Beaucoup de chiffres nous ont été fournis par la direction des mines de la wilaya concernant les projets lancés récemment. L’échéancier de la mise en service du réseau à travers les différentes localités n’est toutefois pas établi. Les citoyens assistent aux premiers travaux lancés par les entreprises de réalisation, sans savoir quand est-ce qu’ ils seront effectivement alimentés en gaz naturel. Les responsables en charge du secteur soulignent à chaque occasion le problème des oppositions qui entravent le « transport » du gaz (réalisation du gazoduc). Les citoyens de leur côté manifestent parfois un mécontentement à propos de la qualité du travail effectué par les entreprises. « Il peut y avoir des lacunes dans la réalisation, mais c’est une chance que d’avoir attiré les entreprises en nombre suffisant », se défend-t-on du côté de l’administration.

Il s’agit au contraire, selon les autorités, de ménager ces entreprises pour qu’elles n’abandonnent pas les chantiers, même si le travail n’est pas accompli dans les meilleures conditions et dans les délais prévus. 13 opérateurs au total ont obtenu des contrats de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou. Ils se partagent 500 km d’extension de réseau à travers 13 communes. Les travaux ont été lancés en août dernier, après un stand-by de plusieurs années dû au circuit bureaucratique. Fin décembre, il est prévu le lancement d’un programme de 300 km de distribution, nécessitant l’arrivée du gazoduc. 360 km d’extension du réseau restent à lancer en 2008. Ces opérations dont les financements sont disponibles totalisent 1150 km de réseau de distribution et 120 km de gazoduc. A la fin des travaux, prévue fin 2008, le taux de raccordement dans la wilaya de Tizi Ouzou sera porté à 29 %. Les retards devenus traditionnels dans la région feront que les villageois passeront encore de nombreux hivers à attendre le passage des camions de distribution de gaz.

Avec El Watan

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact