La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Ath Yanni fête les bijoux

 
La fête du bijou des At Yanni a drainé des métiers et arts multiformes et multicolores où se mêlent tous les travaux artistiques et artisanaux de la Kabylie mais aussi des autres contrées d’Algérie.
mercredi 2 août 2006.

Si les At Yanni vivent l’hiver dans la solitude, l’isolement et l’angoisse -des propos tenus par un septuagénaire au milieu de la foule de visiteurs des stands des bijoux-, l’été semble offrir de l’ambiance à ces gens là. Une saison du pain et de la danse, comme aiment à le qualifier les At Yanni.

La chaleur caniculaire qui s’est abattue sur la localité ces derniers jours n’a rien entamé de la vivacité et du sang hardi des organisateurs, encore moins des participants. Cela relève du défit, tiennent-ils à dire. Une sorte de serment de réussir et d’aller de l’avant dans cette 7e édition qui porte l’empreinte du président de la République. Une empreinte qui a rassuré les organisateurs ayant appréhendé la délocalisation de l’événement vers la capitale, selon les propos du maire, Nacer Tabeche.

Celui-ci que nous avons apostrophés maintes fois dans un état qui reflète, on ne peut plus pénible, semble s’adonner à des taches qui le « mettent » au four et au moulin. « Nous sommes tenus de réussir. La population locale nous a fait confiance, nous devons l’honorer, même si la mission parait grande pour certain et démesurée pour d’autres, que chacun d’entre nous doit comprendre que At Yanni sait honorer ses engagements. », a tenu à préciser Nacer Tabeche.

Le bijou fait la fête

Habituellement, c’est le bijou qui orne les fêtards, mais à At Yanni, la fiesta est entièrement dédiée au bijou authentique. Il a drainé sans menue mesure des gens venus de loin, des gens venus même de ....Laos. Cela peu paraître démesuré pour ces deux personnes venues de l’Indochine mais le fait est la. Eh ben oui ! Elles ont fait le déplacement de l’Asie connaître l’Algérie qui les « fascine » et « se rendre en Kabylie, région magique et féerique », nous dira le Laotien dans la langue de Molière. La seconde personne est d’origine européenne, elle lui sert de compagnon et d’interprète.

Les deux touristes trouveront leurs aises au stand publicitaire de l’institut INSIM qui sponsor, par ailleurs, l’événement. Il faut reconnaître à ce titre le génie du représentant de cet institut, M. Farouk Moukah, chargé également de la pédagogie, pour avoir servi de détendeur de l’atmosphère avec la complicité de ses étudiants et de son collègue Belkacem Boukhrouf, au sein du principal site d’exposition des bijoux.

Même si les animations et soirées ont fait défaut durant cette 7e édition, les rues sont parées d’ambiances de fête eu égard aux marées humaines que ça draine sous des couleurs et rayonnements des visiteurs de tous bords. Les ruelles qui se vident pratiquement en milieu de journée, en raison de la chaleur suffocante, ont du mal à contenir les flux considérables d’amphitryons.

D’après la dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact