La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Le diabète en Kabylie

 
Le diabète progresse à une vitesse inquiétante en Kabylie, d’où l’initiative des autorités sanitaires de la wilaya de Tizi Ouzou qui ont organisé du 4 au 11 mai une campagne de dépistage à travers la wilaya.
lundi 8 mai 2006.

Lors d’une journée d’étude, organisée la semaine dernière au CHU de Tizi Ouzou, on a estimé entre 7 et 8% le nombre de diabétiques dans la wilaya mais ce chiffre est peut-être plus élevé, au vu de la progression de la maladie. En l’absence de consultations régulières, la maladie n’est décelée qu’à la suite d’un malaise ou lors du traitement d’une autre maladie : elle est alors souvent prise à un état déjà avancé.

L’avantage d’une campagne de dépistage est de découvrir la maladie à un état précoce et de pouvoir le traiter, de manière à éviter ses complications. Car, contrairement à ce que de nombreuses personnes croient, le diabète est une maladie redoutable qui peut, s’il n’est pas bien pris en charge, provoquer des lésions irréversibles : cécité, insuffisances rénales, atteintes cardio-vasculaires, gangrène etc.

Si autrefois, le diabète était catalogué comme une maladie de personnes âgées (en tout cas de plus de 50 ans), il atteint aujourd’hui des sujets de plus en plus jeunes, voire même des enfants et des adolescents. L’hérédité a été mise en cause dans le déclenchement de la maladie mais d’autres facteurs entrent en jeu : l’alimentation, de plus en plus riche en sucres et en graisses, la sédentarité, le stress. Le diabète est une maladie dangereuse mais bien pris en charge, bien traité, il devient une maladie comme une autre.

Par la Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact