La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

LES VAGUES DE LA MER DE KAMAL SABI

 
Un jeune homme de vingt ans s’éprend d’une belle fille de dix-sept ans. L’histoire se déroule quelque part dans un village enclavé et retiré dans les hautes montagnes de Kabylie. L’homme cherche un moyen discret pour transmettre la flamme de son cœur. Il envoie sa cousine qui jouera parfaitement son rôle d’émissaire. L’élue est contente et charge la cousine d’un autre message oral avant de passer aux lettres. "Ce soir, à 17 heures, j’irai remplir ma jare à la fontaine. Si tu veux me voir, attends- moi près du figuier de la maison de Dda Kaci". Comme prévu nos deux jeunes se croisent sans se parler mais ils échangent un sourire.
mercredi 21 janvier 2004.

CETTE scène se répétera pendant des jours et des jours, notre jeune se lève le matin, il entend des youyous dans le domicile de sa bien aimée. Il court vers sa cousine qu’il informe du mariage de la fille de ses rêves. C’est ce genre d’histoire qui domine dans nos régions et qui donnent de l’inspiration aux jeunes poètes, comme Kamel Sabi qui vient de publier son premier recueil de poésie. "Les vagues de la mer". Notre jeune poète ne précise pas si c’est sa vie dont il s’agit dans cette plaquette, dont la conception de la couverture a particulièrement attiré notre attention. Une belle photo illustre ce livre, avec en toile de fond un soleil qui se couche, des nuages qui ne se dissipent pas, mais la mer y est belle, très belle. Le mérite de Kamel Sabi est d’autant plus grand que son livre est présenté sous un aspect sérieux, il ne contient pas de coquilles, bien qu’il soit édité à compte d’auteur. L’autre point positif de ce poète est d’avoir adjoint une traduction en français de ses poèmes réalisés par notre jeune confrère Kamel Naït ? ? ? également, auteur de la préface. Ce dernier écrit : "A la lecture de l’œuvre de Kamel Sabi, l’on en sort avec un sentiment d’incertitude ou de quelque chose qui n’est pas encore terminé. Non pas que le livre ne tire pas à sa fin mais l’on a encore l’impression que les chemins du poète ne sont pas encore au but. la vie après les mots ; la vie après les maux et la vie après les joies et encore de la vie". Rien qu’à faire lecture des titres des poèmes de Kamel, on obtient une idée de la thématique qui domine ses textes. Il y est question de séparation, de rêve, de vie, d’incompréhension, de printemps et de tant d’images qui hantent les jeunes de la Kabylie profonde. Ce recueil est beaucoup plus destiné aux jeunes, voire aux adolescents qui redécouvrent les délices que provoque la souffrance de la séparation amoureuse, comme, par exemple, écouter une chanson de Farid Ferragui, en pensant à celle qui nous a quitté. Le style de ce poète est direct et, loin d’être dénué de beauté et d’imagination. Malheureusement, il n’y a pas d’espoir dans ces vers car le poète donne l’air d’avoir emprisonné son destin dans les yeux de celle qui le fait trimer et rimer. Kamel Sabi implore sa dulcinée en page 21 : "Réalise ma dernière volonté Une rose sur ma tombe Elle grandira avec le temps Arrosée par tes larmes Dans le ciel elle sera Belle et douce comme toi Elle sera la rose de mon amour Qui te rappellera ma souffrance". Kamel Sabi vient de publier son premier livre, il mérite, d’être encouragé car il a réalisé un travail sérieux. Commençons par acheter son recueil...

Aomar Mohellebi, LA DÉPÊCHE DE KABYLIE

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact