La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Hommage à Krim Belkacem à Tizi Ouzou

 
L’association du village Allalen a rendu un vibrant hommage à Krim Belkacem. Ce dernier a eu droit à un programme d’activités aussi riche que varié et s’étalant dans le sens de le faire connaître aux jeunes générations.
mardi 21 mars 2006.

C’est dans cette optique, d’ailleurs, que les organisateurs ont mis en place une exposition de livres, revues et coupures de presse dans le hall de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. Les initiateurs de ce rendez-vous coïncidant avec la Journée de la victoire (19 mars), ont essayé d’éclaircir aux visiteurs le processus des accords d’Evian dont Krim Belkacem était l’un des principaux négociateurs. Les documents exposés relatent également les moments pénibles de la bataille d’Allalen en 1957, durant laquelle l’armée coloniale avait déployé pas moins de 45 000 soldats pour anéantir, vainement, la résistance des moudjahidine, activant sous la houlette de Krim, puisqu’il s’agissait de son fief. Dans le cadre des mêmes festivités, une conférence-débat a eu lieu dans l’après-midi.

Celle-ci a été animée par le Dr Maïz, membre fondateur du MDRA, Mouvement du Renouveau algérien. Le conférencier a essayé, dans son exposé, de mettre au clair la polémique engagée sur les circonstances de l’assassinat de Abane Ramdane. A ce sujet, il dira : “L’assassinat de Abane est un sujet qui reste pendant. J’ai tout fait pour que les familles Abane et Krim puissent se rencontrer car cette histoire empoisonne la Kabylie”. Pour l’orateur, le plus grand perdant dans la mort de Abane, c’était Krim. “Krim n’est pas responsable ni de près ni de loin dans l’assassinat de Abane.

Certes, il y avait une décision de mettre à l’écart Abane, que Krim a cautionné pour éviter l’éclatement de la révolution et une autre crise bérbériste. Krim a assumé la responsabilité de l’acte, selon les témoignages de Ferhat Abbas”, ajoute-t-il. “La Kabylie n’a pas à avoir honte, Krim n’a pas assassiné Abane”, soutient-il.

Avec la Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact