La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Boumerdès, une ville méconnaissable

 
Naguère réputée pour sa propreté, la ville de Boumerdès croule maintenant sous des tas d’ordures.
lundi 6 mars 2006.

Boumerdès (JPEG) Les habitants des différents quartiers ne cessent d’interpeller les autorités locales sur cet état de fait, mais leur doléance est pratiquement restée lettre morte. Partout, l’on craint le risque de maladies que peuvent causer ces ordures qui s’amoncellent, prenant ici et là la forme de la Tour Eiffel. Les citoyens prennent le soin de fermer leurs sacs à ordures avant de les déposer dans la décharge du quartier. Comportement civique qu’on peut observer, notamment à la cité des 200 logements du centre-ville de Boumerdès. Mais là, on signale que le ramassage des ordures n’a pas été effectué depuis une semaine par les services de voirie. Alignées au milieu de nombreux immeubles, six poubelles en plastique ont fait (déjà), leur trop-plein de saletés. Et forcément, les habitants déposent leurs sacs à déchets n’importe où, anarchiquement.

La décharge publique est située en face du laboratoire du centre de recherches de sonatrachet juste à 2 mètres d’une pharmacie. “Peut-on vivre ici en humant constamment ces odeurs nauséabondes ?”, se plaint un couple. D’autres constatent que la ville n’est ni nettoyée ni badigeonnée qu’à l’occasion d’une visite du chef de l’Etat ou d’un évènement exceptionnel. Plus inquiétant encore, certains quartiers sont carrément oubliés par la municipalité. “Les services de voirie ne passent par là qu’une fois par semaine”, s’inquiètent de nombreux habitants à la cité du 20-Août, jouxtant le siège de Sûreté urbaine de la wilaya.

La décharge publique de ce quartier offre, en effet, un spectacle hideux : prolifération de rats d’égoûts, d’insectes de toute nature, de chats, de chiens et de sangliers sortant de nuit, des bois avoisinants. Ladite cité réclame avec insistance un ramassage quotidien des ordures. Le nettoiement de la niche à déchets est un geste élémentaire du respect de l’hygiène, de protection de l’espace vital. “Nos responsables l’ignorent, eux qui nous ont promis des tas de choses durant leur campagne électorale”, extrapole un enseignant universitaire.

Source : La Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact