La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

La JS Kabylie plane à haute altitude

 
La JS Kabylie, l’un des colosses du football national de plus d’un quart de siècle, est en voie de réussir un exercice des plus prolifiques.
samedi 4 mars 2006.

JS Kabylie (JPEG) Leader en championnat avec cinq longueurs d’avance sur son poursuivant immédiat, qualifié aux huitièmes de finale en Coupe nationale et ayant un pied posé au deuxième tour de la Ligue des champions d’Afrique, l’itinéraire parcouru jusque-là sur les trois fronts par la JS Kabylie est des plus positifs et tout a fait exceptionnel. L’arrivée de Jean-Yves Chay à la barre technique après le départ du Belge René Taelman, a donné des ailes aux Lions du Djurdjura qui s’illustrent de jour en jour et qui semblent retrouver pleinement la joie de jouer et surtout celle de gagner et tout cela sous la direction du technicien français qui avait pris le train en marche.

Malgré les résultats probants que réalise son équipe, ce dernier qui est depuis son intronisation à la barre technique toujours à la recherche de la perfection, garde toujours les pieds sur terre. Cette manière de faire de Jean-Yves Chay qui a réussi à enrayer l’esprit de vedettariat au sein de son groupe a donné des fruits alors que beaucoup ne donnaient pas cher de sa peau, en opérant de la sorte. Mais au fil du temps d’aucuns ne pourraient dire aujourd’hui, y compris parmi les plus récalcitrants d’hier que ce technicien qui croyait en ce qu’il entreprenait qu’il a échoué dans sa stratégie.

Pourtant la mission de l’entraîneur de la JS Kabylie se voulait quelques mois après encore plus difficile pour lui qui tenait a renforcer son effectif avec deux attaquants de pointe au mercato dernier et ce en prévision de la Ligue des champions d’Afrique. Un vœu qui est resté pieux en raison de la situation financière pas très reluisante des Canaris contraints de renoncer au renforcement envisagé, tellement la cote des oiseaux rares visés était à son summum.

Les canaris de la JS Kabylie auront demain après midi pour mission de décrocher le fameux billet pour le prochain tour de la Ligue des champions face à la formation libyenne de El Ittihad de Tripoli dans un match qui a priori reste largement à la portée des protégés de Jean-Yves Chay, qui a pour rappel goûté au sacre africain pour avoir remporté une coupe de la CAF en 2003 avec la JSK.

Source : La Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact