La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

La JS Kabylie reste dans la course

 
La JS Kabylie a certes ramené un précieux nul de son déplacement en Libye, mais beaucoup parmi ceux qui ont suivi le match d’avant-hier pensent que la victoire a tout simplement échappé au équipiers de Harkat.
mardi 21 février 2006.

Sur un terrain complètement dégarni et bosselé, on savait dès le départ que la tâche des kabyles n’allait pas être facile devant un adversaire qui a beaucoup d’arguments à faire valoir. D’abord la richesse de son effectif avec pas moins de six internationaux qui avaient pris part à la dernière CAN en plus des deux redoutables attaquants étrangers, Camara et Abdoulaye et bien sûr l’apport des supporters.

Les Kabyles en optant pour un schéma très offensif avec trois attaquants, Berguiga, Hemani et Yacef ont bien entamé la partie et le but inscrit par Hamlaoui a complètement déstabilisé les Libyens qui se sont vite rués en attaque. Mais la défense kabyle a tenu bon devant un Gaouaoui très inspiré. Sentant que c’était jouable, les hommes de Chay ont évolué avec un cran au dessus. Les duels au milieu de terrain ont été pratiquement tous à leur avantage. C’est grâce à leur disposition idéale dans cette partie du terrain que les Kabyles ont étouffé leur adversaire. Hemani et Berguiga revenaient à chaque fois prêter assistance à leurs camarades, laissant Yacef en électron libre jouer les trouble-fêtes aux défenseurs libyens. La JSK aurait pu tuer le match avant de rejoindre les vestiaires si ce n’est le ratage de ce penalty par Hamlaoui.

Un ratage qui a quelque peu joué un mauvais tour pour l’équipe et cela s’est confirmé tout au long de la seconde période où les Libyens ont réussi à remonter le score alors que les Kabyles se sont contentés de gérer le match. La rentrée de Habri a apporté un plus en défense mais sur le plan offensif, on a senti un petit relâchement des Kabyles où Oussalah et Yacef se sont retrouvés esseulés après la sortie de Berguiga, Hemani et Belhadj. Tout compte fait, revenir avec un nul positif est un score avantageux et Jean-Yves Chay qui nous a confié avant le départ à Tripoli que l’idéal serait de marquer, ne devra pas être trop contrarié dans deux semaines pour la manche retour à Alger.

Source : la Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact