La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Béjaïa : Le SETE occupe la rue

 
Plusieurs milliers de travailleurs de l’éducation de Béjaïa ont battu le pavé hier à partir de 11h, de la Maison de la culture d’Aamriou jusqu’au siège de la wilaya.
mardi 21 février 2006.

En effet au 2e jour de la grève des 19, 20 et 21 février à laquelle a appelé l’Intersyndical de l’éducation et qui a été suivi à 49,85% selon les services de la DE et à 93,33% selon les évaluations des syndicalistes, le SETEWB a organisé une marche des travailleurs de l’éducation pour, ont-ils tenu à souligner porter une fois de plus à la connaissance des responsables de la wilaya, les problèmes à caractère local des enseignants.

Pour rappel, ces problèmes sont : la menace d’expulsion de cinq enseignants des logements qu’ils occupent depuis six ans, le respect de la liste des bénéficiaires de 33 logements à Tichy et le respect des engagements pris par l’EPLF à propos des 40 logements à Béjaïa et des 70 autres à Melbou. Au cours de la marche qui s’est étirée pratiquement de la Maison de la culture jusqu’au carrefour Daouradji, les protestataires n’ont pas arrêté de scander des slogans très corrosifs à l’encontre du pouvoir et du ministre de l’Education en particulier.

Sur les banderoles portées à bout de bras, il était loisible de lire “Intégration des corps communs”, “Seule la lutte paie” et ça et là entre les nombreuses banderoles aparraissent des noms d’établissements avec la citation des problèmes qui leur sont spécifiques. Une banderole encore toute blanche à l’écriture recente porte la mention “La colère des intendants, des gestionnaires de la wilaya de Béjaïa” n’ont en effet trouvé que ce slogan pour se plaindre auprès du directeur général de la Fonction publique du fait de la non-validation de l’examen professionnel des personnels d’intendance auquel ils sont admis.

Lors de la prise de parole à laquelle se sont succédé MM. Malek Bekhouch, secrétaire général du SETEWB et Abdelouahab Khoulalène, membre du bureau national de la FNTE, M. Tatsat Boubalou, secrétaire général de l’union de wilaya de l’ UGTA, qui était présent sur la tribune improvisée, a mis à profit l’occasion qui lui est offerte pour appeler les enseignants à renvoyer l’ascenseur aux travailleurs des autres secteurs en participant à la marche que ces derniers préparent pour le jeudi 23 février à 10h du TRB jusqu’à la wilaya.

Source : la Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact