La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

La Maison de jeunes d’Aokas ouvre ses portes

 
Le nouveau directeur de la Maison de jeunes d’Aokas, aidé par la nouvelle équipe dirigeante de l’association des activités, a pris l’initiative d’ouvrir les portes de cette structure à l’ensemble de la population pour qu’elle puisse s’informer des activités des adhérents de cette association.
dimanche 19 février 2006.

“Portes ouvertes” est le thème de la semaine festive organisée durant la période du 11 au 17 février et ceci à l’occasion de la commémoration de la journée du chahid qui est célébrée le 18 du même mois. Outre l’exposition de photos, dessins faits par les adhérents et la présentation de différentes plantes avec leur appellation trilingue, l’association a organisé durant cette semaine des tournois de tennis de table et de jeu d’échecs auxquels ont participé 58 jeunes et qui se sont soldés par l’attribution de cadeaux aux 6 lauréats.

Vendredi après-midi, une conférence sur la journée du chahid et notamment sur la vie du chahid Harriche Mohand dont cette maison porte le nom, a été faite par deux anciens moudjahidine, membres de la section ONM d’Aokas. Durant la journée du lundi, une délégation des membres dirigeants de cette association a rendu visite à la veuve de ce chahid pour laquelle des cadeaux et une attestation d’honneur symbolique ont été remis. M. Brahimi, directeur, tient à signaler qu’ils ont été aidés pour cela par le président de l’APC de Tizi n’Berber, ville natale du chahid, lequel a mis à leur disposition un fourgon et un cadeau à remettre à cette veuve.

Durant cette semaine de fête juvénile, un engouement particulier a été remarqué dans cette maison de jeunes qui commence à reprendre la place qui lui sied dans ce domaine à Aokas. “Nous sommes très contents d’activer dans cette maison de jeunes ; d’ailleurs, vous allez voir, nous ferons beaucoup de belles choses surtout avec notre nouveau club de jeunes écologistes”, nous a dit fièrement le jeune Sofiane, accompagné de son frère Lyès que nous avons rencontrés sur la place le jour de l’attribution des prix.

Mourad, le président, assisté de ses collaborateurs, Karim et Nadir, promet une reprise des activités bénéfiques aux jeunes et la création d’autres, telles que la musique et le théâtre, très prochainement. A Aokas, les structures existent mais la volonté manque. Il est temps de s’occuper un peu plus de cette jeunesse qui est l’avenir de notre nation.

Source : la Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact