La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

La JS Kabylie prend de l’altitude

 
La JS Kabylie a incontestablement réalisé la meilleure opération de la journée avec sa victoire sur le NAHD.
vendredi 27 janvier 2006.

Jeudi, les Kabyles ont dû attendre les vingt dernières minutes pour prendre la mesure sur leur adversaire qui a fini par céder parfois devant une ligne offensive canarie qui a retrouvé toute sa verve après les rentrées de Ouslati et Hemani.

En première mi-temps, la JS Kabylie et le NAHD ont convié le public présent à un jeu décousu et terne. Trois occasions méritent seulement d’être notées : Les deux premières sont à mettre à l’actif des locaux à la 28’ et 30’, respectivement par l’intermédiaire de Hemlaoui et Belhadj et la troisième, œuvre de Alliche pour les sang et or à la 35’. Au retour des vestiaires, on assista au même scénario avec un jeu loin d’être attrayant. Il fallut attendre la 59’ pour voir les Canaris ouvrir la marque sur un coup-franc bien botté par Yacef et repris judicieusement par Belhadj qui trompe le gardien Oussrir, irréprochable jusque-là.

Les rentrées de Ouslati et de Hemani à la 68’ ont donné, il faut le souligner, plus d’animation dans le jeu, mais c’est le Nasria qui se distingua à la 72’ sur une tête de son défenseur Kabri , une tête qui passa légèrement à coté des bois de Gaouaoui et ce, juste avant un essai avorté de Berguiga à la 65’. Voulant à tout prix égaliser, les Sang et Or, se sont, dès lors découverts, ce qui a permis aux Jaune et Vert de se frayer des couloirs. Ainsi à la 87’, Ouslati s’est retrouvé seul face à Oussrir, mais le tir du rouquin est intercepté par le keeper nahdiste qui céda une minute après sur une action du duo Ouslati -Oussalah que Berguiga s’est chargé de conclure sur la ligne des buts .

Galvanisés par ce second but, les Canaris réussiront dans la foulée, dans l’ultime minute de jeu, à aggraver la marque. C’etait sur un centre de Djouder repris par Habri qui s’est défait d’un défenseur avant de tromper le gardien adverse. C’est sur ce but magnifique du stoppeur kabyle que l’arbitre siffla la fin de la partie avec un score de trois à zéro en faveur des protégés de Jean-Yves Chay qui, a l’occasion, prennent un peu plus d’altitude sur leurs poursuivants immédiats.

Source : La Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact