La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

L’Education en grève à Bouira

 
Après les deux journées de grève décidée par l’Intersyndicle de l’éducation et qui a été largement suivie à travers l’ensemble du territoire de la wilaya de Bouira, hier, les enseignants de nombreux établissements scolaires, relevant du moyen et du secondaire notamment, avaient renvoyé leurs élèves pour rentrer de nouveau en grève.
mercredi 18 janvier 2006.

Cette action a été décidée au terme des assemblées générales tenues hier matin par les enseignants pour protester contre le non-versement de leurs mensualités. Avant de passer à l’action, les collectifs des enseignants se sont d’abord assurés que la paie n’a pas été versée, et ce, en dépêchant des émissaires qui sont allés vérifier au niveau de la poste. C’est après ce constat que la décision de rentrer de nouveau en grève a été prise.

Selon les grévistes, le débrayage est ouvert “jusqu’à ce que notre salaire soit versé”, ont-ils affirmé. Il faut rappeler, en ce sens qu’un accord a été précédemment contracté entre les responsables de l’éducation et les représentants du corps enseignant stipulant que les virements mensuels s’effectueront entre le 10 et le 15 de chaque mois. Ainsi, les enseignants de la wilaya de Bouira espéraient percevoir leur dû bien avant l’Aïd pour célébrer dignement la fête sacrée mais c’était sans compter avec les lenteurs administratives et “le laxisme des services concernés”, a dit un enseignant du lycée Abderahmane Mira du chef-lieu de la wilaya qui a précisé que, lors de l’assemblée générale tenue hier matin, ses collègues avaient même exigé que “des mesures disciplinaires soient prises à l’encontre de ceux qui sont derrière ce retard dans le versement des salaires”.

D’autres enseignants du moyen avec qui nous avons pu nous entretenir parlent quant à eux du peu d’importance qu’accordent la Direction de l’éducation et les services qui lui sont affiliés aux enseignants. “Le non-respect des accords constitue un mépris en soit à notre égard et à l’égard de tous les travailleurs de l’éducation”, ont-ils tenu à souligner non sans garantir que la prochaine étape de la contestation sera d’exiger “Le départ pur et simple du directeur de l’académie qui depuis son installation, n’a fourni aucun effort pour venir à bout des problèmes et des préoccupations des travailleurs qui lui sont soumis régulièrement”.

Pour revenir à la grève, il faut préciser que celle-ci a touché hier la majorité des établissements du secondaire et du moyen implantés dans les communes de Bechloul, Haïzer, El Adjiba, Raffour, Aït Laâziz, Aïn Bessam, ainsi que la majorité des lycées et des collèges du chef-lieu de la wilaya.

Notons, par ailleurs, que dans certains établissements où la grève n’a pas été observée hier, en particulier dans les premier et deuxième paliers, il n’est pas exclu que l’effet boule de neige finira “aujourd’hui” par paralyser entièrement le secteur.

Source : La Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact