La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Yennayer sur la neige

 
Il n’y a pas une, mais plusieurs façons de fêter Yennayer, le Nouvel an amazigh. Au rituel dîner familial où règne le couscous au poulet fermier, de nombreuses familles substituent de nouvelles formes festives moins casanières et tout aussi conviviales.
mardi 17 janvier 2006.

A partir d’Allaghane, hameau où trône, encore à l’abandon, comme une bosse pleine de verrues, le “limes” romain de Tavlazt, la station de ski de Tikjda, est à plus de 80 km. Trop loin donc même si le parcours forestier enneigé vaut bien le détour pour une journée. Le col de Chellata, plus près sur les hauteurs d’Akbou, est encombré de visiteurs, des familles mais aussi des écoliers en excursion. Nous optons pour Ain-Zebda, une vieille station hivernale sur les terres d’At-Mélikèche, proche du col de Tirourda, à 1800m d’altitude dans les contreforts méridionaux du Djurdjura.

Trois routes y mènent en remontant de la haute vallée de la Soummam. On peut démarrer de Chorfa et emprunter la RN 15 qui serpente vers Larbâa- N’Ait-Iraten, ou s’aventurer à partir de Tazmalt sur la départementale N°7 qui monte vers Agoni-Goroiz, le chef-lieu communal des At-Mélikèche. La seconde route, plus touristique, est une voie étroite réputée difficile. Il faudra un 4x4 pour s’y hasarder. La troisième voie part de Lvir-Leqsar, traverse la butte de Tassargant, pour rejoindre au dessus du mausolée de Sidi-El-Moufak la départementale N°7 qui file vers Akbou par la montagne d’Iazounen. Les deux chefs de familles auraient voulu adopter l’itinéraire le plus sûr pour les deux véhicules, à savoir remonter par Chorfa via Selloum en contournant Takerbouzt, village réputé le plus populeux de toute la Kabylie, mais sur insistance des adolescents ils optent pour le pèlerinage à travers les hameaux des At-Mélikèche, que la pauvreté a gardé dans leur architecture authentique.

"Nos enfants sont coupés de leur racines par l’invasion culturelle occidentale et orientale. Yennayer nous offre l’occasion de renouer avec le temps des ancêtres mais aussi leur espace" , explique Rachid pour justifier cet itinéraire à travers les hameaux des At-Mélikèche, édifiés à partir du 15ème siècle à la limite de la fonte des neige, par leurs belliqueux ancêtres amazighs chassés de la Mitidja par les Beni-Merine et les Taalbas.

Source : La Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact