La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Le Festival du film amazigh à Ghardaïa

 
Ghardaïa abritera à partir de demain soir (lundi), la sixième édition du Festival international du film amazigh, organisé par la direction de la promotion culturelle du Haut Commissariat à l’amazighité.
dimanche 25 décembre 2005.

M. Assad Si El Hachimi, président du comité d’organisation s’est déplacé samedi à Ghardaïa, pour peaufiner les derniers préparatifs après un week-end chargé. En effet, les organisateurs ont travaillé d’arrache-pied durant les journées de jeudi et vendredi vu l’ampleur et l’importance de l’événement qui, faut-il le rappeler, est organisé sous le haut patronage du président de la République. De nombreux partenaires sont impliqués dans le festival, comme la Bibliothèque Nationale, la wilaya de Ghardaïa, le Service de la coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France en Algérie, le Centre national de la cinématographie et de l’audiovisuel et la Cinémathèque algérienne. Le festival est sponsorisé par vingt-cinq organismes privés et étatiques.

Selon le programme officiel, c’est Mme Khalida Toumi, ministre de la Culture, qui prononcera l’allocution d’ouverture. M. Si El Hachemi Assad présentera pour sa part les grandes lignes et les objectifs de cette manifestation. Plus de 200 réalisateurs et acteurs algériens, à majorité des Kabyles ainsi que des étrangers, seront de ce rendez-vous.

Soixante-dix enfants de la wilaya de Ghardaïa bénéficieront de la formation “Jeunes cinéphiles” et “Education à l’image pour enfants”. Cette louable initiative fera le bonheur des Berbères du M’zab, une région où la culture cinématographique est le parent pauvre de la culture.

L’autre initiative de ce festival ce sont les Ciné-bus qui sillonneront plusieurs villages de la région, qui auront à découvrir les longs métrages en langue kabyle, comme “La Colline oubliée”, et “La Montagne de Baya”. Au total, dix-sept films entreront en compétition pour arracher l’Olivier d’or, et l’Olivier d’argent dont le choix incombera aux membres de jury. Les films sont classés en deux catégories, à savoir les fictions et les documentaires. En marge des compétitions, chaque projection sera suivie d’un débat avec le réalisateur.

De nombreux films seront présentés hors compétition à l’instar de Tanja de Hassan Legzouli, une réalisation d’une durée d’une heure et vingt minutes, et “Zaman l’homme des roseaux”, de Amer Alwan. L’avant-dernière journée est réservée au cinéma irlandais. Quatre films irlandais seront projetés le 29 décembre et cinq autres le lendemain dans le cadre des journées : “Regard sur l’Irlande”.

Dans le cadre de l’animation artistique, des soirées et des récitals poétiques ont été prévus par la direction de la promotion culturelle du Haut Commissariat à l’amazighité qui a passé des mois dans la préparation de ce festival qui s’annonce grandiose à tout point de vue. Rappelons que le Festival international du film amazigh fait partie, avec le Salon national du livre et du multimédia amazigh, des deux activités permanentes du HCA.

Source : La Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact