La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

JS Kabylie 1 - USM Alger 0

 
Le derby tant attendu entre la JS Kabylie et l’USM Alger a finalement accouché d’une souris, contre toute attente d’un public qui s’est déplacé trop nombreux dans la totale sportivité.
mercredi 5 octobre 2005.

Alors que la première période s’est déroulée dans un fair-play total entre les vingt deux acteurs, mais à la surprise générale les supporters, qui attentaient la rentrée des deux équipes sur le terrain en seconde période, furent surpris par la défection inattendue et inexpliquée des joueurs de l’USMA, car des escarmouches auraient émaillé la pause . Devant le refus des Usmistes de reprendre la rencontre , l’arbitre Haimoudi a attendu le temps réglementaire avant de siffler la fin de la partie et renvoyer les joueurs de la JSK aux vestiaires .

Les Canaris ont tenu à saluer vivement leurs supporters à travers un tour d’honneur avant de s’engouffrer dans le tunnel menant aux vestiaires. Dans les gradins, c’était la stupéfaction et chacun cherchait à s’informer sur ce qui pouvait bien se passer à la mi-temps entre les deux équipes. Mais ces derniers ont le désir inassouvi, méconnaissant totalement les raisons de cet arrêt, ce qui a augmenté la frustration sans que cela ne déborde sur aucun incident , les supporters ont quitté le stade dans le calme et la sérénité, avec une victoire dans leur moral. Les dessous de l’affaire ne pouvaient être cernés de loin , il aurait fallu que l’on se rapproche des vestiaires dont l’accès est un parcours de combattant, pour tenter de soutirer un maximum d’éléments expliquant la déconfiture du jour.

Sur le champ, une saignée de versions nous sont livrées des deux côtés , s’accusant mutuellement sans toutefois arriver à convaincre surtout du côté usmiste, plutôt l’argumentaire développé par les Canaris tient plus la route. Sans se prononcer avec précision, certains joueurs de l’USMA, dont Dziri et Meftah , veulent porter le chapeau à Moh Cherif Hannachi, président de la JSK, d’avoir monté un complot pour déstabiliser l’USMA . Ils citent des tentatives d’agression à l’arme blanche par des jeunes que le boss de la JSK aurait instruits. Ils ont qualifié les supposés incidents de très graves dérapages et que de leur mémoire , ils n’ont jamais vécu de telles épreuves. Le boss du club kabyle serein rétorque , en rejetant globalement et dans le détails les accusations et qualifie les agissements du club usmiste de simulation de scénario , se sachant perdant sportivement sur le terrain.

Sinon comment croire à une violence dans les vestiaires pendant que les gradins archicomble ont été d’une discipline qui n’a jamais eu d’égale, de plus on se demande de quel génie ou ruses pouvait se faire l’irruption dans les vestiaires, alors que plus de 3000 agents de police assuraient la sécurité et veillaient au bon déroulement de ce derby tant attendu.

De l’avis de tous les observateurs, les conditions qui prévalaient dans le stade étaient plus que rassurantes, a continué d’affirmer Moh Cherif Hannachi, et d’enchaîner en révélant qu’au retour aux vestiaires, à l’intérieur du tunnel , le joueur Dziri Billel a annoncé la couleur de ce qui allait se produire, il ne cessait de proférer des propos provocateurs, devant même le commissaire du match et le trio d’arbitres et en présence de la police. Cette fin en queue de poisson d’une rencontre jugée au sommet lève le voile sur la tragédie du sport national.

Source : La Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact