La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Kabylie : De la révolte...au vote

 
La Kabylie plongée dans une nouvelle ère, où la sérénité est de retour, et la paix graduellement installée, ces conditions donneront plus de liberté aux citoyens d’abord de participer au vote puis de faire souverainement leur choix.
mercredi 31 août 2005.

Deux APW (Béjaïa et Tizi Ouzou) et 127 APC connaîtront de nouveaux locataires à l’issue du scrutin qui aura lieu le 24 novembre prochain. Ces élections partielles pour lesquelles toute la logistique est fin prêt, font suite à la destitution des assembles locales promulguées dans le décret présidentiel du 19 juillet 2005. A Tizi Ouzou, on donne d’ores et déjà l’entrée en lice de pas moins de 10 partis politiques (UDR, RND, RCD, FLN, Islah, Hamas, PT, FFS, NAHDA, MDS) et des indépendants. Indubitablement, la cartographie et le rapport de force politique connaîtra un chamboulement et désormais, on aura plus affaire au binôme politique traditionnel FFS-RCD.

Dès lors que le boycott est l’option la moins envisagée par ces partis, leur participation déjà annoncée, si aussi l’abstention ne sera pas forte, ce sera une occasion pour à la mesure des forces de chacune de ces formations dans une compétition jamais aussi plurielle et démocratique dans la région. A ce titre, la Kabylie plongée dans une nouvelle ère, où la sérénité est de retour, et la paix graduellement installée, ces conditions donneront plus de degré de liberté aux citoyens d’abord de participer au vote puis de faire souverainement leur choix. Depuis 2001, la population soit a été empêchée d’élire ses représentants, soit, a boudé sciemment le vote à l’appel du mouvement citoyen. Il est nécessaire de rappeler que des trois rendez-vous électoraux importants, celui du 30 mai (les législatives) , le 10 octobre (élections locales), le 8 avril (présidentielle), la courbe de participation des électeurs à Tizi Ouzou a été ascendante (respectivement 1,53% -3,7% et -17% nonobstant la nature différente des échéances.

De toute évidence, le comportement électoral de la population a connu une nette hausse à travers les différents rendez-vous , ce qui pourra renseigner dès à présent sur le taux de participation qui n’en sera que fort, à commencer par le rendez-vous du 29 septembre, date du référendum sur la charte pour la paix. Avec une participation massive des électeurs, et l’implication de plusieurs partis politiques, le verdict et la distribution des voix, seront une opération démocratique de classification des partis dans la Bourse politique locale.

Si par le passé, le FFS a toujours eu la palme d’or mais sans rivalité potentielle, dès lors que sa participation implique le boycott du RCD et vis versa. Cette fois-ci, la détermination de certains acteurs tels que le FLN, le RND et l’UDR disputera sérieusement le terrain aux habitués de l’alternance au pouvoir local à Tizi Ouzou. Déjà, le FLN, qui n’a jamais été absent dans les assemblées, et pour le dernier scrutin local, a réussi à rafler pas mois de 5 assemblées locales en dépossédant le FFS de celle qui lui ont été toujours acquises (DBK-Abi Youssef - Azazga) et de 15 membres à l’APW de Tizi Ouzou.Le RND, pour sa part marque une évolution rampante et silencieuse. La caution politiquer a ses listes, la cherche chez le Mouvement citoyen, pratiquement synchronisé politiquement suite à la réussite du dialogue avec le chef du gouvernement.

L’UDR, pour sa part, qui dispose d’un capital de sympathie appréciable, pourra se contenter de n’importe quel résultat réalisé pendant ce scrutin. Jeune formation politique, dont le secrétaire général jouit d’une aura et d’expérience, peut réserver des surprises. Par contre, les formations islamistes et le PT leur présence dans la compétition relèvera beaucoup plus de la figuration politique car sans ancrages. De toute évidence, le FFS et le RCD seront seuls à miser le maximum, pour un résultat hypothétique et incertain, du fait des 15 ans de règne local. La Kabylie, qui se cherchait, commence à se découvrir en faisant d’abord le choix sur ce qui lui est nécessaire et vital, le développement socio-économique, pour ensuite cibler les hommes à porter ce projet, le 24 novembre est la date proposée pour trancher.

Par La Dépêche de Kabylie

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact