La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Tigzirt en pleine saison estivale

 
L’on assiste ces derniers jours, à un afflux considérable d’estivants, qui prennent d’assaut les plages de la station balnéaire de Tigzirt.
lundi 18 juillet 2005.

Cet afflux a été provoqué principalement par la grande canicule qui sévit ces derniers jours. Aussi Tigzirt a connu beaucoup d’évolution. Parmi ces progrès, l’on cite, la réparation des routes, mais surtout, le règlement définitif du problème de la pénurie d’eau, et ce depuis la réalisation d’une station de dessalement de l’eau de mer, à la sortie ouest de la ville. Depuis plus d’une décennie, l’eau, ne se trouvait que dans les magasins, commerciaux. De nos jours, toutes les parties de la ville sont alimentées régulièrement, et même des fontaines publiques, ont été installées dans les rues principales de la ville.

Durant les journées de jeudi et vendredi dernier, un nombre record d’estivants a été enregistré. Les estivants ont du mal à trouver une place pour poser son parasol ou stationner sa voiture. “Ce week-end, est le plus important, nous sommes heureux, nous avons fait le plein. Je souhaite que ça va durer”, nous dit Meziane, un jeune gérant d’un parc automobile au front de mer de cette station. Cet afflux, a donné à cette ville, une certaine image d’animation, qui nous rappelle sa vivacité, qu’elle a connue il y’a plus d’une décennie. Des bouchons de circulation ont eu lieu durant la soirée, et la RN 72 qui relie cette ville à Tizi Ouzou a connu un grand rythme de circulation, jusqu’à des heures tard de la nuit.

L’intervention des services de sécurité a été importante, pour organiser la circulation, et éviter tout débordement. La sécurité est l’un des points des plus importants qu’à connue cette ville pour cette saison, notamment, à la plage, par l’installation d’une police des plages, du renforcement des agents de circulation et des moyens d’intervention rapide pour parer à toute éventualité qui peut porter atteintes aux visiteurs.

Dans le cadre du commerce, en plus des foires qui ont été érigées dans différents endroit, il y a de nouveaux commerces. L’on assiste à la naissance d’un commerce touristique. En effet, plusieurs magasins et autres baraques de fortune, se sont spécialisés dans la vente de produits artistisanaux, des objets, des cartes, qui peuvent immortaliser le souvenir des visites, ou d’un séjour passé dans cette station. Ces activités sont souvent organisées par des jeunes artistes.

La fausse note, de cette saison, provient du non nettoyage des plages. Cela offre une scène de désolation aux yeux des visiteurs. Ces dernières années, c’était la direction de l’environnement de Tizi Ouzou, qui s’est occupée de cette tâche, mais personne pour cette année. “Je me demande, ce que font les responsables de cette ville. Le nettoyage des plages est l’une des tâches principales, qu’ils se débrouillent pour trouver une solution”, nous dit un jeune.

Plusieurs solutions de bricolage ont été tentées par les autorités pour régler ce problème, tel que le recrutement d’agents dans le cadre du filet social, on demanda à chaque locataire d’espace de nettoyer son carré. Evidemment, ces mesures n’ont pas donné de résultats. Les plages demeurent toujours malpropres, un décor qui se contraste, avec la splendeur des sites et des paysages de cette célèbre station, que des centaines de milliers de visiteurs des quatre coins du pays ne cessent de choisir comme destination de vacances et d’évasions.

Mourad Hammami, depechedekabylie.com

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact