La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Tigzirt : La route de Dellys sera revêtue

 
Cette route nationale, reste l’un des meilleurs accès vers Tigzirt, du fait du bon état de son relief et du raccourci qu’elle présente, et d’ailleurs on peut rejoindre Alger à partir de Tigzirt en moins de deux heures.
jeudi 23 juin 2005.

Nous apprenons auprès des responsables de la ville de Tigzirt, que le tronçon de la RN24, qui relie cette ville à celle de Dellys, sur une distance de 26 km, sera revêtu prochainement. Cette nouvelle est un indice, que les pouvoirs publics affichent leur volonté de réhabiliter cette route, fermée depuis l’avènement du terrorisme, vu sa dangerosité, du fait qu’elle traverse la forêt de Mizrana l’un des bastions les plus redoutables, du GIA, puis du GSPC, depuis 1998.

Cette route nationale, reste l’un des meilleurs accès vers Tigzirt, du fait, du bon état de son relief et du raccourci qu’elle présente, et d’ailleurs on peut rejoindre Alger à partir de Tigzirt en moins de deux heures. Le dernier revêtement de ce tronçon, remonte à 2000, mais sa non exploitation a provoqué sa dégradation par endroit, à l’exemple du glissement de terrain qui a eu lieu à la rivière de Sidi M’Hend Sadi, à mi-chemin entre les limites de Boumerdès et de Tizi Ouzou. Cela sans oublier de citer, l’avancement de la forêt qui a envahi la chaussée de cette malheureuse route. La réouverture de cette route, a été décidée par les citoyens eux-mêmes.

En effet, lors des intempéries de la fin du mois de janvier dernier, durant cette période de fortes chutes de neige, c’est toute la région qui s’est retrouvée coupée du monde et il ne restait que cette route comme échappatoire, en vue d’approvisionner la ville et d’évacuer des malades. C’est ainsi que les barricades instaurées sur cette route, ont été enlevées par des citoyens, et les autorités ont laissé faire la chose. Depuis, beaucoup de citoyens empruntent cette route, particulièrement les commerçants. Mais par endroits, ce tronçon, reste dangereux. C’est le constat que nous avons fait, lors d’une traversée que nous avons effectuée entre ces deux localités. Dès la rentrée dans les limites territoriales de la wilaya de Boumerdès, la route est bien entretenue, les abords bien nettoyés et une forte présence des forces de sécurité est constatée.

Les choses ne sont pas les mêmes dans le territoire de Tizi Ouzou. Là c’est un autre monde. La route est à l’abandon. Par endroit, elle fait peur, et elle ne présente aucune sécurité aux usagers. Ce tronçon à risque est d’une distance de près de 3 km, soit de la sortie du village Mazer, jusqu’au lieu dit 13e, à la limite territoriale entre Tizi Ouzou et Boumerdès “Tu vois, il suffit de sécuriser ce petit tronçon, par le débroussaillage de ses abords, ainsi que par une présence des services de sécurité, et les choses se normaliseront agréablement sur cette route”, ne cesse de dire Mohamed, qui a tenu à nous accompagner dans ce voyage, et qui ne comprend pas, pourquoi les pouvoirs public tardent à prendre en charge la réhabilitation de ce tronçon de route nationale.

Mourad H., depechedekabylie.com

FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact