La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
Actualité
Culture
Femmes
Etudiants

Dépêche Kabylie - La pédophilie à Béjaia?

Deux agressions sexuelles d'une rare violence commises sur deux enfants de sexe masculin ont secoué ces derniers jours leurs localités respectives situées au sud de Bgayet en Kabylie et que l'on garde dans l'anonymat comme il a été souhaité par les familles de victimes. (source : La dépêche de Kabylie)

Il y a quelques jours que les services médicaux d'un hôpital situé dans la région sus-cité ont reçu un garçon âgé, tenez-vous bien, de quatre ans et qui présentait des fissures profondes au niveau de sa région anale. Selon une source sûre le petit enfant a présenté son bourreau comme étant un jeune âgé de 18 ans. Au cours de la semaine écoulée le même acte abject s'est produit dans une autre localité voisine. Cette fois-ci sur un garçon de 9 ans, donc ayant les facultés de divulguer l'identité du pédophile. Selon notre source, il s'agit d'un homme de 48 ans habitant le même village que sa victime qu'il a pu traîner dans un endroit désert pour commettre son acte ignoble. Ces deux cas ont été orientés vers le médecin légiste et les deux affaires sont entre les mains de la police criminelle. Ce phénomène dont sont victimes plusieurs enfants à l'instar de ces deux cas sus-cités et que l'on nomme communément pédophilie n'est pas rare dans notre société kabyle. Il commence d'ailleurs à prendre de l'ampleur comme tous ces maux destructeurs qui mettent tout en péril la tranquillité et la sécurité des citoyens.

Mais il est vrai que dans une société qui préfère toujours garder le silence devant des actes condamnables, car leur divulgation est considérée comme tabou, les auteurs de ces "crimes sociaux", encouragés par ce silence, peuvent récidiver à tout moment en assouvissant leur instinct sur des victimes innocentes. Dans les pays occidentaux où ce phénomène fait ravage, les pédophiles sont sujets à des peines judiciaires très lourdes, ce qui a des résultats dans la régression de ce phénomène. Chez nous, il faut d'abord commencer à briser les tabous pour pouvoir dénoncer les agresseurs. Il s'agit d'une première étape pour protéger cette enfance innocente, car c'est cette frange qui essuie les traumatismes indélibiles et qui est doublement victime d'abord de ces monstres de la société puis du silence de cette dernière.

Nadir Touati


FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact