La Kabylie du rebelle kabyle Matoub LOUNES
ACCUEIL | KABYLIE | CULTURE | MUSIQUE | PHOTOS | FORUM
KABYLIE
Géographie
Histoire
Les villes
Paysages

BOUIRA

En l'absence de documents et références historiques fiables, l'histoire de la wilyaya de BOUIRA demeure mal cernée à ce jour. Cependant, elle peut être reconstituée plus ou moins fidèlement grâce à certaines informations partielles puisées localement à partir de certains documents administratifs retraçant quelques faits ou événements historiques disparates et se rapportant aux 03 villes les plus importantes et plus anciennes de la wilaya, que sont : SOUR El GHOZLANE , LAKHDARIA et BOUIRA .

BOUIRA
BOUIRA

(Cliquez sur l'une des photos pour voir la carte de Bouira)

SOUR EL GHOZLANE
Dénommée anciennement AUZIA et occupant une position stratégique durant la colonisation romaine, la ville doit sa dénomination à la réalisation d'un mur de protection traversant la ville anciennement baptisée AUMALE (du nom d'Aumale, fils du roi de France LOUIS PHILIPPE). Elle fût occupée en 1842 par les Français sous la conduite de général BUGEAUD qui implanta un centre militaire pour propager le colonialisme français. Celui-ci s'est heurté à une opposition farouche de la par des tribus, soumises depuis à de fortes répressions.

LAKHDARIA
Anciennement PALESTRO , ce centre de vie a vu le jour suite à l'implantation des ouvriers ayant pris part à la réalisation de l'axe routier Alger Constantine (actuellement RN 5). Après l'indépendance, la ville a pris l'appellation de LAKHDARIA en hommage à un glorieux martyr de la guère de la libération nationale du nom de si LAKHDAR originaire de GUERGOUR.

BOUIRA
Elevée au rang de chef-lieu de WILAYA après de découpage administratif de 1974, la ville de BOUIRA fût érigée en bourgade en 1872 (arrêté de création de 7 juin 1872) par le gouverneur Amiral de Guydon.

Selon certaines versions, le nom donné au bourg de BOUIRA est lié à l'existence d'un puits utilisé lors de la halte des caravaniers.

De la part sa position géographique, de carrefour entre les principaux axes Alger - Constantine , Sour el Ghozlane - Boussaada, Ain-Bessem -Médéa, Tizi-ouzou et Béjaia, et sa vocation agricole affichée, la ville de BOUIRA s'est imposée en tant que centre incontournable de commerce et de transit entre les WILAYAS du centre et celles de l'Est du pays.

Issue du découpage administratif institué par ordonnance n° 74/69 du 02/07/1974 relative à la refonte de l'administration de l'organisation territoriale des wilayas, la wilaya de BOUIRA se situe dans la région centre-nord du pays. Elle hérite d'une partie des territoires des wilayas limitrophes de MEDEA et TIZI -OUZOU. Elle est constituée de 12 dairas et de 45 communes.

Elle s'étend sur une superficie de 4456,26 km2 représentant 0,19% du territoire national. Selon les résultats préliminaires du RGPH de juin 1998, elle enregistre une population de 629 560 habitants à la fin de l'année 1999 elle ci est estimée à 642 209 hantants donnent une densité moyenne de 145 hab./ km2.

La wilaya est limitée au Nord et au Nord-Est pour la wilaya de Tizi-Ouzou et la chaîne montagneuse du djurdjura

Au Sud-Est par la chaîne montagneuse des bibans et la wilaya Bordj- Bou-arreridj

Au Sud-Ouest par les montagnes de Dirah et la wilaya de M'SILA

A l'Ouest par la wilaya de Médéa et de Blida.

Le climat de la wilaya est chaud et sec en été et il se caractérise par le froid et les pluies en hiver.

  • Bouira présente un important potentiel naturel et touristique :
  • Espaces montagneux forestiers
  • Site touristique (Tikjda)
  • Site thermal
  • Sites historiques et archéologiques

LE PARC NATIONAL DU DJURDJURA
D'une superficie de 18.550 ha, le parc du djurdjura est un établissement public caractère administratif crée par decrét n° 83/460 du 23 juillet 1983.

Le parc est un territoire représenté par un ensemble de sites naturels d'un grand intérêt par la richesse de sa flore, sa faune, monuments naturels et les particularités de sa géologie, sa géomorphologie et son réseau hydrographique.

Le parc englobe l'un de sites touristiques le plus important de la wilaya. :

TIKJDA
Ce site climatique situé à 34km du chef lieu de wilaya avec sa beauté naturelle a une portée touristique incomparable.

D'une altitude de 1600 mètres, TIKDJDA Offre de magnifiques panoramas : forêt denses, petites montagnes pour promenades en plein air permettant aux touristes et curistes de trouver le repos recherché .

Les grands gouffres d'Afrique se trouvent au niveau de ce site notamment le gouffre BOUSSOUIL qui est exploré régulièrement par des équipes de spéléologie nationales et étrangères.

TATA RANA
Site climatique, situé dans la commune de SAHARIDJ à 50 km de chef lieu de wilaya. Il s'agit d'une ancienne station touristique du temps de la colonisation et détruite pendant la révolution. Ce site, au même titre que TIKDJDA à des bienfaits sur les maladies respiratoires (asthme ), les surmenages et le repos des post-opérés.

HAMMAM KSANA
Cette source thermale située dans la commune d'El-Hachimia est recommandée surtout dans les affectations secondaires de la peau , et des muqueuses respiratoires.
L'artisanat traditionnel au niveau de Bouira transmis de génération en génération concerne essentiellement :

  • La poterie, qui constitue la principale activité, est exercée au niveau des localités de HAIZER, TAGHZOUT, AOMAR, et M'CHEDALLAH.
  • La tapisserie est exercée au niveau de la commune de Guerrouma où en enregistre une main d'ouvre totalement féminine exerçant à domicile ainsi qu'a Bordj-okhris.
  • Le bijou berbère quand à lui a connu un développement appréciable. IL y a également d'autres activités qui sont exercées de manière timide telles que la tannerie et la sculpture sur bois.

source : web - Une remarque au sujet du copyright? Merci de nous contacter.


FORUMS
Music
Poésie
Tchatche
Rencontres
© Kabylie 2015 | Charte | Recommandez-Nous | Plan | Archives | Contact